mercredi 3 août 2011

Pardonnez-moi .

Je parle très rarement des films que j'aime dans ce blog. D'ailleurs je me pose même la question : est-ce que j'en ai déjà parlé, ici, d'un film que j'ai apprécié ? A bien y réfléchir je ne crois pas. Enfin, au fond, peu importe.
Hier après-midi, en fouinant un peu sur le net, je suis tombée sur la bande annonce d'un film qui m'a tout de suite interpellée. Ni une ni deux, je me met en quête de ce fameux film, le trouve, et m'installe devant mon petit ordinateur, mon casque vissé sur les oreilles. Mon homme lui, préférait regarder tranquillement l'Exorciste dans son coin. Et puis pour lui, ce genre de films, "c'est rien que pour les filles d'abord !". Alors que pas du tout. Je pense qu'il plairait sûrement à bon nombre de garçons.
Ce film, parlons-en justement, c'est le tout premier film de Maïwenn Le Besco : Pardonnez-Moi.


Synopsis (trouvé sur Allociné) : Alors qu'elle attend son premier enfant, Violette décide de lui offrir un film sur sa famille. Caméra au poing, elle va faire éclater la vérité et révéler les secrets de famille en affrontant à tour de rôle sa mère, ses soeurs, un journaliste que sa mère a connu vingt ans auparavant, et enfin son père... Aveux, cris, larmes et fous rires ... : personne n'en sortira indemne !

J'aime déjà la façon dont c'est filmé. Comme le dit le synopsis, Maïwenn, qui joue le rôle de Violette (le personnage principal) dans son propre film, est munie d'une petite caméra et filme les moindres instants de sa vie et de celle de sa famille. Donc le film est un mélange entre des prises de vue "classiques" et des petits bouts de film issus de la caméra de Violette (enfin, Maïwenn. Enfin vous comprenez quoi !).
Et moi j'aime bien ça. Parce que ça change. Et quand, pendant la bande annonce, on apprend que le film va parler de la vie d'une famille, des instants du quotidien filmé par une petite caméra "familiale" on sait tout de suite que le film va être poignant, touchant et vrai. Car au fond, tout le monde vit les mêmes histoires familiales. Chaque famille a ses problèmes, ses non-dit, ses secrets, ses conflits. (Ah non, pas vous ? ...).
Ce film traite donc de ça. Des soucis, des problèmes de Violette au sein même de sa famille. Surtout ceux avec son père. Je n'ai pas envie de trop vous en dévoiler sur le film. La bande annonce est largement suffisante pour vous donner envie (ou pas) de le regarder (et de l'aimer, pourquoi pas). Pour ma part, ce film m'a bouleversée. Je n'ai pas pleuré, non (Hallelujah !) mais j'ai eu la gorge serrée bon nombre de fois. Ce film est violent. Mais pas violent physiquement. Pas du style, film avec pleins de scènes de gros méchants qui se tirent dessus ou tout les trucs comme ça, non. Violent dans l'esprit. Dans le message qu'il véhicule. Dans les mots. Dans ce qu'il vous fait ressentir à vous, là, assis sur votre canapé, à fixer l'écran.
J'ai envie de dire que Maïwenn est folle. Follement douée. Follement humaine et atypique. Elle qui décide de faire un film, un film avec très peu de moyen, tourné rapidement, avec beaucoup d'improvisation. Alors je peux dire que oui, j'ai vraiment beaucoup aimé ce film. Beaucoup. Et je vous le conseille plus que vivement. Maïwenn montre la souffrance de l'homme, celle qu'on garde pour soit, celle qu'on cache aux autres. Et c'est ça qui fait toute la force de son film

- Bande annonce -



Pour le coup, j'avais aussi trouvé son second film : Le Bal des Actrices. Là encore, le concept est innovant. Toujours avec sa petite caméra à la main, Maïwenn (portant son véritable prénom dans le film) filme des actrices connues dans des moments de leurs vies pas toujours agréable à faire partager aux spectateurs. C'est sympa, ça change, c'est curieux et t'as envie de tout regarder, par voyeurisme un peu sans doute. Mais j'ai coupé court. J'ai forcément comparé "Pardonnez-moi" au film "Le Bal des Actrices" et forcément, j'ai été déçue. Mais au fond ça n'as rien à voir (ou presque). J'ai arrêté de regarder le film au bout d'un moment, peut-être que je le reprendrais plus tard, peut-être pas. On verra bien.

7 commentaires:

  1. Il est vieux ce film, il est bien je l'accorde mais il me rappelle terriblement Festen.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vraiment aimé ce film et comme tu dis, c'est pas QUE pour les filles :)

    RépondreSupprimer
  3. J'avais été déçue par le Bal des Actrices, peut-être que je vais regarder Pardonne-moi alors :)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne te remercierai jamais assez pour la découverte de ce film. Je viens de le terminer, sans en perdre un miette, boulversée et comme toi, gorge nouée sans pleurer, à me demander si l'actrice jour son rôle d'actrice ou si elle y implique tellement d'elle même, de sa propre histoire que ça en devient si réel. Merci beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  5. Δ Johanna : ♥ Ravie que tu aime ce film !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai pensé à toi en regardant le Bal des actrices hier, fallait que je laisse un commentaire suite à ça. J'ai aimé ce film, parce qu'il est fou. J'ai aimé le fait que Maïwenn veuille faire un documentaire sur les actrices sans en faire vraiment un. Mais vu que je n'ai pas regardé "Pardonnez-moi", la comparaison ne s'est pas faite!
    Mais tu me donnes envie de le voir ce film, vraiment!

    RépondreSupprimer
  7. Δ Vickie : Moi le Bal des Actrices je ne l'ai pas regardé jusqu'au bout par contre. Mais oui, je te conseille vivement Pardonnez-moi. Il est complétement dingue !

    RépondreSupprimer

Lire la suite Lire la suite Lire la suite