mercredi 23 mai 2012

Recette du Bubble Tea .

Depuis quelques mois, je vous parle régulièrement du Bubble Tea, que ce soit sur le blog ou sur ma Page Facebook. J'avais déjà fait un article à ce sujet, qui visait à vous faire connaître cette boisson taïwanaise originale mais je ne vous avez pas donné la recette (l'article aurait été beaucoup trop long). Bien évidemment, vous avez été nombreux à me la réclamer et je prends enfin le temps de la partager ici avec vous :)  
Vous pouvez acheter vos ingrédients et votre matériel sur internet, notamment sur le site de Bubble Fever (qui font aussi des kits complets).

Pour cet article, j'ai préparé un Bubble Tea au lait, parfumé au Taro, qui est apparemment le goût le plus apprécié des accros du Bubble Tea. Le Taro est, selon notre cher ami Wikipédia, un tubercule alimentaire des régions tropicales produit par des plantes. Son goût est assez peu commun, et je suis incapable de le définir. C'est sucré, c'est bon, certains disent que ça à un petit goût de frangipane (personnellement je ne trouve pas !!), d'autres le comparent au goût de la patate douce. En tout cas, ça donne une très jolie couleur violette à votre Bubble Tea, ce qui n'est pas pour me déplaire 

Le thé Løv sur la photo n'a pas du tout servi à la préparation de mon Bubble Tea, c'est juste pour illustrer la photo et parce que la couleur de la boîte était en harmonie avec le reste 

Matériel
 1 shaker
 1 cuillère doseuse (15g par cuillère)
 des pailles XXL (les pailles "standards" étant trop étroites pour les perles de tapioca)
 des gros verres
 des sachets vides ou une boule à thé

Ingrédients
 Perles de tapioca
 Sucre 
 Thé vert (pour le Bubble Tea au sirop)
 Thé noir (pour le Bubble Tea au lait)
 Sirop / Poudre aromatisé(e)
 Lait
 Glaçons (pour vos Bubble Tea froids)

Quand je fais du Bubble Tea, je m'y prends toujours un peu en avance, car vu que je ne bois que du Bubble Tea froid, je commence à faire mes préparations dans la matinée (ou en début d'après-midi) pour pouvoir déguster ma boisson bien fraîche. Un bon Bubble Tea bien frais, c'est toujours meilleur, y'a pas de doutes ! 
Je procède par étapes, dans un ordre bien précis, mais après, libre à vous de gérer comme vous voulez l'ordre des différentes étapes pour cette recette. 

Préparation de la solution sucrée :
Cette solution vous sera nécessaire lors de la préparation de vos Bubble Tea pour obtenir un sucrage homogène. Elle vous servira également à sucrer et délayer vos perles de tapioca.
 Pour une dose de sucre (100g suffit largement pour deux verres de Bubble Tea), faites chauffer la même quantité d'eau (donc, 100ml). Inutile de porter à ébullition (moi j'utilise juste l'eau bien chaude du robinet). 
 Faire dissoudre le sucre dans l'eau chaude en remuant la solution à l'aide d'une petite cuillère jusqu'à ce que le mélange soit le plus translucide possible. 

Préparation des perles de tapioca :
La consistance des perles dépendra du temps de cuisson. Idéalement, les perles ne doivent être ni trop molles, ni trop dures. Moi j'aime bien quand elles sont légèrement fermes (notez que les perles ont tendances à durcir si vous ne les utilisez pas tout de suite après cuisson).
 Pour préparer un verre de Bubble Tea, il vous faudra environ 30g de perles de tapioca crues à faire cuire dans 300ml d'eau (toujours une équivalence entre les deux. Moi généralement je fais toujours deux Bubble Tea en même temps donc j'utilise 60g de perles de tapioca que je fais cuire dans 600ml d'eau).
 Vous pouvez ajouter du sucre dans votre casserole pour sucrer les perles de l'intérieur.
 Portez l'eau à ébullition puis versez les perles de tapioca et faites les cuire pendant 12 (perles fermes), 16 (perles fondantes) ou 20 minutes (perles extra fondantes). Puis laissez reposer 5 minutes dans l'eau de cuisson.
 Egouttez les perles de tapioca dans une passoire et passez-les sous l'eau froide.
Mettez vos perles de côté dans un petit récipient en y ajoutant environ 2 cuillères doseuses de solution sucrée pour les délayer (adaptez le nombre de cuillères de solution en fonction de la quantité de perles cuites).

La photo vous montre la différence entre les perles de tapioca quand elles sont crues (à gauche) et après cuisson (à droite).

Préparation du Bubble Tea au lait (mon chouchou) :
 Pour un verre de Bubble Tea, faites infuser pendant 5 minutes, 1 cuillère à café de thé noir dans 150ml d'eau chaude (je prépare toujours le thé en premier et je le met au frigo pour qu'ils soient bien froid).
 Dans un shaker, versez 150ml de thé noir + 150ml de lait + 2 bonnes cuillères doseuses de poudre aromatisée (soit 35g environ) + 2 cuillères doseuses de solution sucrée (soit 30ml) et des glaçons pour que votre Bubble Tea soit bien froid. 
(Pour un Bubble Tea chaud, une cuillère doseuse de solution sucrée suffit).
 Mélangez énergiquement à l'aide du shaker pendant une dizaine de secondes. Dans un verre, ajoutez environ 2 cuillères doseuses de perles de tapioca cuites et versez le contenu du shaker dans votre verre. Dégustez votre Bubble Tea à l'aide d'une paille XXL.

Préparation du Bubble Tea au sirop :
▲ Pour un verre de Bubble Tea, faites infuser pendant 5 minutes, 2 cuillères à café de thé vert dans 300ml d'eau chaude (le Bubble Tea au sirop se boit généralement froid, contrairement à celui au lait, donc encore une fois, faites infuser votre thé à l'avance).
 Dans un shaker, versez 300ml de thé vert + 2 bonnes cuillères doseuses de sirop aromatisé (soit 30ml environ) + 2 cuillères doseuses de solution sucrée (soit 30ml) et des glaçons pour que votre Bubble Tea soit bien froid. 
(Si vous voulez quand même tentez de boire un Bubble Tea au sirop chaud, une cuillère doseuse de solution sucrée suffit).
 Mélangez énergiquement à l'aide du shaker pendant une dizaine de secondes. Dans un verre, ajoutez environ 2 cuillères doseuses de perles de tapioca cuites et versez le contenu du shaker dans votre verre. Dégustez votre Bubble Tea à l'aide d'une paille XXL.

Deux petites astuces (on sait jamais, ça peut toujours servir) :
 Si vous êtes pressés (ça m'arrive de temps en temps), faites infuser le thé dans une petite quantité d'eau très chaude pendant 5 minutes et complétez avec de l'eau froide !
 A savoir : 30g de perles de tapioca crues = 50g de perles de tapioca cuites.

Je veux être une "MamanChien" .

Ça fait bien trop longtemps que je veux un chien. Adopter une petite boule de poil et la voir grandir. Mais entre mes parents pour qui c'était hors de question et mon appartement actuel qui est bien trop petit pour en accueillir un convenablement, j'ai jamais vraiment eu l'occasion de concrétiser ce projet qui bouillonne dans ma tête depuis des années. J'en ai toujours eu envie pourtant. Et plus le temps passe, plus l'envie grandit. Quand j'étais petite, je voulais un chien, comme beaucoup de petites filles sans doute, mais je ne mesurais absolument pas tout ce que cela voulait dire, en dehors du fait d'avoir un chien "tout-mignon-tout-doux-qui-fait-des-calins". En grandissant, on comprend tout ce que cela implique. Un chien, évidemment, c'est des responsabilités, des obligations, des contraintes, c'est sûr. Mais j'ai bien envie de tout ça en ce moment.
Je veux donner de l'amour à un chien, et en recevoir en échange. Parce que Shepääh (mon chat), elle est bien mignonne mais comme je viens de le dire, c'est un chat. Elle, ce qu'elle aime, c'est rester bien tranquille à la maison, dormir sur le siège de mon bureau, boire au robinet, réclamer des friandises et squatter sur les genoux de son père. Parce que oui, Shepääh, tout ce qu'il l'intéresse, à part manger et dormir (et faire des conneries), c'est Benoît, mon copain. Elle pleure devant la porte quand il part au travail (ou d'ailleurs juste s'il va chercher le courrier) et devient complètement folle quand il rentre. Elle lui fait des câlins, et elle est d'ailleurs tellement enthousiaste qu'elle lui donne des coups de tête ! Moi, elle s'en fout un peu. Oh si, elle me fait des câlins quand elle veux que je lui donne à manger ou quand je suis aux toilettes et qu'elle veut que je fasse couler l'eau du robinet. Ça elle sait faire oui. Sans problèmes. Des fois ça lui prends sans raison, elle fait sa mignonne sans attendre quelque chose en retour, mais c'est malheureusement bien trop rare à mon goût. 
Je l'aime énormément mais j'aimerais qu'elle et moi on soient plus complices. J'aimerais bien la sortir dans le square juste en bas de chez nous, ou bien l'emmener parfois dans le parc où on l'as trouvée, pour qu'elle joue dehors, mais on l'as jamais habituée à ça et de toute façon c'est une trouillarde. Je crois que le balcon, ça lui convient très bien. Et quand elle en a marre de la maison, elle fait la funambule sur le balcon pour aller mettre son bout du nez chez le voisin. D'ailleurs j'ai toujours super peur qu'elle tombe quand elle fait ça. Elle se rend pas bien compte que c'est dangereux et que si elle devait tomber, moi et Benoît, on s'en remettraient jamais. Car même si elle m'aime apparemment beaucoup moins que son papa, moi je l'aime énormément. Je suis très attachée à elle. Et c'est d'ailleurs moi qui avait insisté pour qu'on la ramène à l'appart' quand on l'avait trouvée tout bébé dans un parc.

Enfin bref. Un chat et un chien, c'est deux choses bien différentes. Et de toute façon, j'ai toujours voulu avoir les deux. J'aimerais être une "MamanChien", me faire lécher la tronche le matin au réveil, gronder quand il ou elle fait des bêtises, faire des gratouilles sur le ventre, des bisous, des câlins, dépenser une blinde en bouffe pour chiens et l'emmener partout avec moi, même si ça implique que je ne puisse pas rentrer partout où je veux.
Je suis bien prête à accepter tout les trucs pas super cools. Tout ça je m'en fiche un peu. Quand on aime, on compte pas. Et je sais que ma future petite boule de poils, je l'aimerais, donc bon ... 
D'ailleurs, pour tout vous dire, parmi mes races favorites, le bouledogue français est placé bien haut dans la liste ! Et tout ceux qui ont ce chien à la maison savent très bien que c'est pas le chien le plus reposant du monde ! Mais moi je m'en fiche, j'en veux bien des pets à tout va et des nuits sans sommeil à cause des ronflements. Tout ce que je veux, c'est refiler des grosses doses d'amours à un chien, peu importe s'il me renvoie ses effluves malodorantes en retour.
Mais le (gros) problème, c'est que, comme je disais, pour le moment, à l'appart', on a vraiment pas la place. Ni pour un chien, ni pour aucun animal de plus. Shepääh est très bien toute seule pour l'instant.
J'aimerais bien un second chat aussi, mais pour les mêmes raisons, ça attendra. D'une part parce que l'appartement est trop petit, mais aussi parce qu'on a une seule "grande" pièce à vivre. Et je pense que pour Shepääh, le mieux, si on prenaient un autre animal, ça serait d'avoir plusieurs pièces, histoire qu'elle puisse s'habituer doucement à un nouvel arrivant en ne vivant pas en permanence avec lui.
Donc, pour ne pas être égoïstes, pour ne pas penser qu'à nous, on attendra d'avoir un nouvel appartement plus grand. Car ce qui compte si on adopte une nouvelle boule de poils, c'est qu'il se sente bien, et que Shepääh ne soit pas perturbée.
En attendant, on s'occupe bien comme il faut de Shepääh, et l'amour qu'il nous reste, on le donne aux animaux qu'on aident dans la rue, et à ceux qu'on croise :) Parce que depuis qu'on est dans notre appartement, il nous est arrivé de faire des rencontres plutôt surprenantes !!


Allez, si vous avez tenu jusque là, je vous raconte :
Une fois, en rentrant de courses avec l'amoureux, on a découvert qu'en bas de chez nous (on vit dans un petit immeuble à deux étages), il y avait un chien (sûrement un croisement entre un beauceron et un staff - enfin, on sait pas exactement, mais un beau gros chien quoi) qui était couché près de la porte. Au début, on s'est demandé ce qu'il pouvait bien faire là, et puis on a supposé qu'il devait appartenir à des gens qui devaient rendre visite aux voisins de la maison d'à côté (nos voisins ont un gros chien, on s'est dit que l'autre chien attendait peut-être devant la porte pour pas qu'il se bagarrent ! Enfin bref, on essayaient de comprendre pourquoi il était là). On est rentrés chez nous, on a continué à faire notre petite vie tout le reste de la journée. De temps en temps, on jetaient quand même un oeil par la fenêtre, et le chien était toujours là. On a pas trop résister à l'envie d'aller le voir, le caresser, lui parler (oui oui, cherchez pas, je fais partie des gens qui parlent aux animaux comme à des humains), essayer de comprendre ce qu'il faisait là, à attendre, en bas de chez nous, toute la journée. J'ai essayé d'aller voir dans le parc, en me disant qu'il y aurait peut-être des gens, à qui pourrait appartenir le chien, qui se serait tout simplement éloigné un tout petit peu. Mais non, personne. Et dans le voisinage, personne n'avait l'air de se préoccuper de lui. Dans la journée on avaient très régulièrement regardé par la fenêtre et à chaque fois, il devenait tout fou en nous voyant :) 
Le soir, juste avant d'aller nous coucher, il était toujours là, il attendait, cette fois-ci juste en bas de chez nous, devant la porte où il m'avait vu entrer et sortir. Il était tard, il faisait nuit, il était tout seul et chez nous c'était trop petit pour l'accueillir (surtout avec le chat). J'ai été lui donné à boire mais je me suis dit qu'il ne fallait pas lui donner à manger le soir-même, sinon il allait toujours resté en bas. Il a passé une bonne partie de la nuit à pleurer et couiner, juste sous notre fenêtre. Le lendemain matin, mon copain était parti très tôt de l'appartement pour aller travailler. Et quand, à mon tour, je suis partie vers 10h15 pour aller travailler (à l'époque j'étais recrutrice de donateurs), il attendait. Il m'as fait la fête comme pas possible !! J'avais prévu un quart d'heure d'avance sur mon départ de la maison, pour justement, jouer avec lui au cas où il serait en bas. J'avais donc un peu de temps pour m'occuper de lui, histoire de ne pas partir directement au travail en le laissant là. J'ai donc joué pendant 20 bonnes minutes avec lui et quand j'au voulu partir rejoindre le tram, il m'as suivie !!! Moi j'essayais de lui faire comprendre qu'il fallait rester là, mais il continuait à me suivre, et je commençais à être en retard ... Arrivée au tram, il est rentré avec moi et il s'est assis gentiment juste à mes pieds, tout mignon genre "T'as vu je suis sage donc tu peux rien me dire". Mais il ne pouvait pas venir avec moi et j'ai réussit à le faire sortir avant que les portes ne se referment. Il s'est mis à courir à côté du tram quand il a démarré !!! J'arrivais pas trop à réaliser que ce chien qui sortait de nul part hier, courait maintenant après le tram et voulait rester avec moi ... C'était complètement dingue, surréaliste, et j'avais trop peur qu'il se perde et qu'il se fasse écraser pendant la journée. J'ai pas arrêter d'y penser, toute la journée. J'arrivais pas à me concentrer sur l'asso, sur ce que je disais aux gens, sur mon travail. Impossible
Quand mon copain est sorti du travail, je l'ai appelé, et grosse surprise, le chien était revenu !!! Il attendait en bas de chez nous, sagement. Mon copain avait pas mal joué avec lui en rentrant du travail. Et en début d'après-midi, un homme (qui passait par là, pas quelqu'un du quartier) était venu cogner à toutes les portes de l'immeuble pour demander à qui appartenait le gros chien qui attendait en bas. Mon copain lui avait raconté toute l'histoire et tout les deux, ils s'étaient mis d'accord pour emmener le chien le lendemain dans un chenil du coin. Il ne pouvait pas rester là tout le temps, et on commençait à s'attacher beaucoup trop à lui ... Le monsieur proposa d'emmener le chien chez lui pour la nuit (histoire qu'il dorme au chaud quelque part et qu'il soit nourrit) et laissa ses coordonnées à mon amoureux en lui disant qu'il reviendrait demain, avec le chien, pour qu'ils aillent l'emmener dans un chenil. Donc, quand je suis rentrée, le chien n'était pas là. Je voulais le voir, lui faire des câlins, mais je savais qu'on s'occupait bien de lui pour la nuit. J'avais eu un gros coup de foudre pour ce chien, vraiment. Il était beau, il était gentil, doux, joueur et puis c'était tellement mignon de le voir rester comme ça, à attendre qu'on passe la tête à la fenêtre ... Je crois que cette nuit là, on a pas très bien dormi ...
Le lendemain, Benoît et moi, on est partis travailler et quand il est sorti de son travail, l'homme attendait devant chez nous à l'heure prévue, avec le chien. Ils ont d'abord été dans un premier chenil, à Bouguenais, mais il était fermé. Ils ont alors été jusqu'à Carquefou (avec le chien à l'arrière de la petite Punto) et là, quand ils se sont présentés au chenil, une des personnes y travaillant à dit d'un air très étonné "Oh !! Mais c'est Booba !!". Apparemment, ce chien appartenait à un jeune sdf, qui perdait régulièrement son chien et le chien était donc assez connu de ce chenil. Mon copain a donc laissé le chien là-bas, a ramené le monsieur chez lui et on a plus jamais revu le chien. 
On est contents de cette histoire, on est fier de nous, d'avoir pris le temps de s'occuper de lui et tout, mais sérieusement, j'y pense encore de temps en temps et il me manque. Je m'étais attachée à lui (en même temps, comme ne pas y être attachée avec une histoire pareille) et j'espère qu'où il est, on s'occupe bien de lui. J'aurais aimé avoir une photo de lui, en souvenir au moins, mais avec tout ce qu'il nous as fait vivre, je pensais franchement à autre chose que de le prendre en photo. Tant pis.

Le chien qui est en photo un peu plus haut, c'est Eliott, un superbe American Staff. Mon ancien voisin qui vivait dans la grande maison juste à côté de chez moi l'avait hébergé quelques temps pour aider un de ses amis. Et il nous avait gentiment demandé de le garder pendant une semaine où il devait s'absenter de chez lui, en nous laissant les clés de sa maison. Donc tout les jours, pendant une semaine (à l'époque je ne travaillais pas donc j'avais tout le temps pour m'en occuper), on devaient aller le nourrir, jouer avec lui et le promener. Pendant une semaine donc, chaque jour, j'ai pris un malin plaisir à le promener pendant une heure ou deux, à jouer avec lui et à rentrer à la maison complètement vidée. J'allais le voir plusieurs fois par jour, je le couvrais de câlin et pour un chien soit disant réputé "méchant" (sérieux, les gens qui pensent ça, vous me faites bien rire), il était plutôt du genre "pot de colle adorable". Pas d'histoires de fou cette fois-ci. Juste une semaine entière avec lui. Maintenant, son maître l'as récupéré et mon voisin a même déménagé depuis. Encore une fois, je ne sais pas ce qu'il est devenu, mais comme Booba, il m'arrive encore de penser à lui. 
Y'a d'autres histoires, comme celle du chien qui courait sur une grande route et qu'on avait "encadrer" avec une autre voiture (des gens complètement inconnus) pour le faire sortir de la route. Cette fois là, on avait bien failli mettre notre vie en danger mais bon, tout ce qu'on voulait, c'était que le chien ne se fasse pas tuer par une voiture. Y'a aussi eu pleins pleins d'histoires avec des chats mais si je commence à tout vous raconter, on a pas fini. Cet article est déjà très très long et je suis certaine que peu d'entre vous le liront en entier. Mais voilà, j'avais envie de raconter tout ça, car c'est totalement dans mon humeur du moment. Avoir un chien, j'y pense de plus en plus, et j'espère, un jour, vous présenter une nouvelle boule de poils 

dimanche 20 mai 2012

Moustache Cookies .


Il y a quelques mois, le site Hellocoton a mis en place une nouvelle fonction très pratique : la Veille. Vous paramètrez votre veille HC en tapant un mot de votre choix, et dès qu'un article dans lequel figure ce mot est publié sur Hellocoton, vous recevez une notification sur la fonction veille de votre compte. Très pratique ! Pourquoi je vous raconte tout ça ? Tout simplement parce que le premier mot que j'ai enregistré dans cette fonction c'est "concours". Comme ça, Hellocoton me facilite la tâche et regroupe tout seul tout les articles sur les concours qu'organisent les blogueuses. Je n'ai plus qu'à fouiner parmi les articles proposés et participer à ce qui me plaît. D'ailleurs, cette fonction veille ne me sert pratiquement que pour ça (j'ai aussi une fonction "Molaire & Tentacules" qui est bien utile pour être alertée quand un blog me cite dans un article). Il y a quelques mois, donc, en fouinant dans ma veille "concours", je suis tombée sur un blog qui organisait un concours pour remporter une boîte de Moustache Cookies. Ma gourmandise et moi, on a très vite été faire un tour sur le site de Moustache Cookies, pour en savoir un peu plus sur le concept. Et j'ai tout de suite été séduite. Déjà, rien que par le nom. J'ai donc participé au concours et comme d'habitude (ou presque), j'ai perdu. Mais je m'étais dit que si je perdais justement, je commanderais une boîte de cookies quand même. Car tout ça, ça me plaisait vraiment beaucoup. Je voulais goûter, recevoir mon petit colis à la maison, et forcément, vous en parler !
J'ai mis beaucoup de temps avant de commander ma première boîte. Le concours, il devait avoir eu lieu l'année dernière, en automne, ou un truc comme ça. Et à l'époque, il y avait juste une formule où tu choisissait une sorte de cookies, et tu recevait une boîte entière de ce cookies en particulier. Mais moi, c'était pas UN cookie que je voulais goûter. Je voulais un mélange de plusieurs cookies, tant qu'à faire ! Donc je me suis dit que je passerais commande, quand le site proposerait à la vente, une boîte où on pouvait choisir plusieurs cookies, et non pas une seule sorte. 
J'ai laissé le truc dans un coin de ma tête, et puis un jour, je suis retournée sur le site, et la fameuse boîte que je voulais, elle était là : La Feel Free Box  Mais pas de sous sur mon compte ce jour là, d'autres choses à payer, d'autres achats qui me faisaient plus envie. Donc j'ai encore pris la décision de repousser ma commande. Mais dernièrement, j'ai voulu cuisiner des cookies moi-même, et pour tout avouer, c'était franchement pas glorieux (promis, la prochaine fois, je laisserais ça à mon amoureux, lui les cookies il les réussit parfaitement à tout les coups). L'ampoule Moustache Cookies s'est éclairée direct dans ma tête ! (ahah !) Début mai donc, je suis retournée sur le site, et j'ai passé commande en achetant une Feel Free Box que j'avais pu composer avec les cookies de mon choix parmi ceux proposés à la vente. Patrick (le pâtissier) était en vacances et il rentrait le 15 juin. Mais pas grave, je pouvais commander, de toute façon, il aurait ma commande en rentrant de ses vacances :) Le lendemain de son retour, je recevais déjà un mail m'annonçant que Patrick était en train de cuisiner mes cookies !! 

Parce que, je vous explique. Quand vous passez commande sur le site, vous avez trois options : 
- Commander une boîte de 10 ou 20 cookies de la même recette (il y a 16 recettes différentes donc autant dire que vous avez le choix !)
- Commander une Disco Box, qui comporte plusieurs cookies parmi les best-sellers du site (10 ou 20 cookies par box)
- Commander une Feel Free Box, qui est ma petite favorite, puisque dans celle-ci vous choisissez vous-même quels seront les cookies qui la composeront (10 cookies par box)

"En fin de journée, à 19h, Jean-Côme les transmet à Patrick, qui prépare et cuit les cookies dans la nuit. Jean-Côme passe les chercher très tôt le lendemain matin (avant que Patrick n'aille faire un petit somme) pour les empaqueter et les envoyer." (extrait du site)

En résumé, vos cookies sont très vite envoyés après la conception. Ils sont super attentionnés ces moustachus ! 
Les miens ont donc (normalement) été conçus dans la nuit du dimanche 13 mai. Malheureusement, au moment où j'ai passé commande, je n'ai pas pensé au fait que dans les jours qui suivaient l'envoi de mon colis, il y avait un jour férié ... Ce qui as donc repoussé la réception de ma Feel Free Box. Vendredi j'étais sur Paris (donc le facteur n'as pas pû me livrer) et ils sont enfin arrivés hier (donc, samedi). J'avais vraiment la crainte que les cookies soient moins bons, ayant un peu perdu de leurs fraîcheurs ... Alors, évidemment, je pense que sans le jour férié qui a tout repoussé, si j'avais reçu mes cookies plus tôt, ils auraient été plus moelleux. Mais pour des cookies qui ont été fait il y a pratiquement une semaine, ils sont vraiment délicieux ! Vu leurs goûts après 6 jours de préparation, je me dit que franchement si ils sont aussi bons maintenant, qu'est-ce que ça doit être quand on les reçoit plus tôt (en toute logique, plus vite on les reçoit, plus ils sont frais, donc meilleurs).

Dans ma Feel Free Box, j'avais choisi le mélange suivant :
1 Double Rainbow (avec des Smarties)
 2 Ourson (avec un ourson en guimauve à l'intérieur - je n'ai pas goûté toute la boîte, mais celui-ci vraiment, j'en suis certaine, il détrône tout les autres ! C'est une tuerie !)
 1 Mars Invasion (avec des morceaux de Mars dedans !!)
 1 Suédois (aux éclats de Daim)
 1 "Une Fois" (Pâte de spéculoos et riz soufflé)
 2 Kinder (avec des morceaux de barre Kinder™)
 1 Inception (Chocolat Noir, Chocolat Blanc, Chocolat au Lait)
 1 Grand Requin Blanc (Chocolat Blanc)

(et Patrick a gentiment rajouté un 11éme cookie au Daim à ma commande )


Pour ceux qui voudraient commander (et je pense que vous serez nombreux après cet article, y'a pas de doute), rendez-vous sur le site de Moustache Cookies : www.moustachecookies.fr 

samedi 19 mai 2012

Mes derniers achats parisiens.


Hier, j'étais sur Paris pour me faire de nouveau poser mes dreads par mon habituelle dreadeuse, Lou de Umibrain. A chaque fois que je dois monter sur Paris à cette occasion, je m'arrange toujours pour arriver très tôt le matin pour que Lou me pose mes dreads dans la matinée et que je bénéficie ensuite de mon après-midi pour me balader dans la capitale pour faire les boutiques. Aussi, à chaque visite, j'essaye de faire de nouvelles boutiques, histoire de voir des trucs différents chaque fois. Surtout qu'en une après-midi, il faut dire que je n'ai pas le temps de me balader tranquillement dans tout Paris. Bon, j'ai quand même mes petits "rituels" à chaque fois, comme par exemple aller boire un Frappuccino chez Starbucks  D'habitude je m'arrange toujours pour aller à la Grande Epicerie mais cette fois je préférais consacrer le peu de temps dont je disposais pour aller voir des boutiques dans lesquelles je n'avais jamais été.
Je suis donc arrivée à Paris à 8h45 et j'ai filé directement à Montgeron pour que Lou me pose mes dreads. A 13h, on avait terminé, mes dreads étaient posées, Lou m'avait coiffée et je repartais pour me rendre à la station de métro Pyramides. La veille, j'avais planifié ma journée sur mon Moleskine, en notant bien toutes les boutiques dans lesquelles je voulais aller en ciblant plus ou moins un secteur particulier et en notant tout le trajet (le métro pour moi, c'est toujours un peu le gros bazar). Arrivée à Pyramides donc, j'ai tout de suite filé chez Starbucks pour aller chercher de quoi manger et j'ai flashé sur un verre qui imite les célèbres gobelets Starbucks. Il est solide, pratique et surtout très joli :) Dépense inattendue mais bon, ça coûte pas un bras, et surtout, j'avais bien envie de profiter de Paris pour me faire plaisir (même si entre nous, à Paris ou ailleurs, si j'ai un coup de coeur, j'achète !). Juste à côté de Starbucks, j'avais prévu de me rendre chez Kioko et Komikku. Deux boutiques japonaises où je comptais bien trouver des accessoires pour me faire de quoi manger des trucs super mignons, personnaliser mes bentos et acheter des conneries. 
J'ai tout d'abord été chez Komikku où j'ai acheté pas mal d'accessoires (c'est un peu le temple du Bento là-bas, et vous avez pleins de trucs pour pas cher d'ailleurs !). J'ai trouvé les fameux moules à oeufs en forme de lapin et d'ourson que je vois trainer sur les sites de Bento depuis des lustres et que j'avais failli commander. Le lapin est juste adorable  J'ai aussi pris deux autres moules à oeufs en forme d'étoile et de coeur. Ce qui est pratique, c'est qu'on peut aussi y mettre du riz :) Pour les oeufs, j'ai essayé ce midi et c'est très simple, même si ont obtient pas une forme parfaite à tout les coups. Les oreilles de l'ourson étaient mal formées (l'oeuf n'était pas assez gros). Par contre, le lapin est très bien reproduit car sa forme est plus adaptée à celle d'un oeuf
J'ai aussi acheté un petit coeur en silicone rose, qui sert à faire des oeufs ou des pancakes en forme de coeur. Je trouve ça super joli et original
Ensuite j'ai pris deux "Sandwich Maker". Un en forme de coeur et un autre carré, tout simple. Le carré était accompagné d'une boîte pour ranger le sandwich après la conception. Ce sont des sortes d'emporte-pièces pour faire des sandwichs avec du pain de mie. On prend deux tranches de pain de mie, qu'on passe quelques secondes au micro-ondes pour les humidifier (on peux aussi les passer rapidement au grille pain avant), on met notre garniture entre les deux tranches (en garnissant juste le milieu) et ensuite on vient poser le Sandwich Maker sur les deux tranches de pain de mie superposées pour donner la forme. Les bords du Sanwich Maker aplatissent tout le contour de votre sandwich, ce qui le "scelle". Je trouve ça très joli et très pratique pour transporter vos petits sandwich ensuite. Le rendu est propre et ça évite à la garniture de déborder sur les côtés. Parmi toutes les choses que j'ai acheté hier, c'est vraiment ce qui me plaît le plus. J'avais hâte de les tester et j'ai été surprise de voir à quel point le rendu était joli. Moi ce midi j'en ai fait avec du saumon mais on peux aussi en faire pour le goûter avec de la brioche et du nutella par exemple 
J'ai aussi pris des petits récipients à sauce en forme de pomme et d'ourson pour mes bentos.
Je suis ensuite allée faire un tour chez Kioko (qui est d'ailleurs juste en face Komikku) ou j'ai acheté trois petites boîtes de petits chocolats à la Fraise. J'en avais déjà acheté il y a longtemps à Nantes mais je n'en trouve plus. Ils sont très bons, tout petits, en forme de cônes et le packaging de la boîte est très joli. Je voulais aussi y trouver des mochis mais les seuls qui étaient en vente étaient congelés. J'ai été un peu plus loin, chez Ace Mart, où là j'ai trouvé mes mochis (aux haricots rouges). Un peu spécial, mais pas mauvais :) J'ai aussi trouvé une petite boîte de "mikados" Hello Kitty à la Fraise et une boîte de Pocky (marque que je voulais tester depuis des années et sur laquelle je suis tombée complètement par hasard chez Ace Mart). 
A deux pas de la boutique, j'ai voulu aller boire un Bubble Tea chez Zen Zoo mais pas de chance, c'était fermé pour travaux. J'ai donc décidé d'aller à Chatelet, pour aller boire mon Bubble Tea (j'y tenais hein !) chez Bubble-T, que j'avais noté dans mon Moleskine comme adresse à retenir car ils vendent aussi des kits pour faire à la maison. J'en ai profité pour acheter des perles de tapioca et de la poudre pour mes Bubble Tea au lait (Taro & Vanille). Je vais ENFIN pouvoir me refaire des Bubble Tea à la maison. Je n'avais plus du tout de perles de tapiocas (d'ailleurs, il faudrait que je vous reparle du Bubble Tea sur le blog, mais cette fois-ci pour vous donner la recette car vous êtes nombreuses à me l'avoir demandé la dernière fois que j'en avais parlé). 
A 17h45, je reprenais un second train pour rentrer sur Nantes :) J'ai donc eu le temps de faire plusieurs boutiques, dans lesquelles j'ai trouvé mon bonheur. Et dans le train, j'ai commencé un nouveau livre dont j'ai hâte de vous parler quand je l'aurais terminé. Sur ce mes petits chats, je vous souhaite un bon week-end, moi je vais aller rejoindre les copains 

samedi 5 mai 2012

Hellfest - Le metal expliqué à ma mère .

Ce soir, à la télé, y'avait rien de bien plaisant et franchement, entre vous et moi, j'avais pas très envie de regarder The Voice sur TF1. Avec l'amoureux on s'est mis à chercher un film à regarder sur le disque dur, et on est tombés sur un ancien reportage sur le Hellfest, qu'avait diffusé France 4 l'été dernier. Un très bon reportage, qui nous avait donné très envie d'être à la prochaine édition du festival et qui nous avaient rendus un peu nostalgique de l'ambiance qu'on avaient vécu quelques mois plus tôt. 
Ce soir, on aura pas visionné le reportage en entier (de toute façon on l'a déjà vu), mais on en a vu assez pour avoir encore plus envie d'être en juin et de pouvoir remettre les pieds au Hellfest.
Donc oui, je sais, encore un article sur le Hellfest en peu de temps, mais vous n'imaginez pas à quel point j'ai hâte d'y être ! L'année dernière j'avais emmené mon appareil photo avec moi mais je l'avais très peu utilisé. J'espère que cette année je penserais à m'en servir bien plus, histoire de venir vous parler de tout ça en rentrant. 
Enfin bref, c'est un petit article que je publie ce soir, il n'intéressera sûrement pas beaucoup d'entre vous, et je doute que vous soyez nombreux à visionner le reportage en entier mais j'avais envie de le partager avec vous, pour en faire profiter ceux qui ne l'auraient pas vu, ceux qui le regarderont volontiers de nouveau ou ceux qui hésitent encore à acheter leurs billets (à ces gens là, si franchement vous hésitez, je pense qu'après avoir visionné la vidéo, vous aurez comme une petite envie d'aller faire un tour sur Digitick ...). En tout cas, c'est un très bon reportage, qui représente très bien le Hellfest, qui m'avait fait beaucoup rire (le reporter est génial) et qui me donne une envie folle d'être au mois de juin !!

Bon visionnage ♡




mercredi 2 mai 2012

Theo Gosselin .

Ça fait longtemps qu'on me demande de temps à autre de parler des photographes que j'aime sur le blog. Je l'avais fait avec Benoît Paillé et Psychedelic Candy et dans un coin de ma tête, j'avais bien dans l'idée de vous parler encore d'autres photographes dont j'aime le travail, amateurs ou professionnels. 

Il y a quelques années, j'avais découvert les photos de Théo Gosselin. A l'époque, je suivait ça de près sur MySpace (c'est pour dire comme ça date !). Et je n'ai jamais cessé de le suivre depuis. On ne peux pas dire que Théo est un photographe professionnel, car de toute façon, ce n'est pas le cas. Il photographie tout simplement son quotidien, ses amis, ses voyages, avec un style bien particulier que j'aurais bien du mal à définir. J'aime énormément ce qu'il fait. Et pourtant, quand on regarde bien, il ne photographie pas des scènes improbables, il capture juste des instants de sa vie, mais avec toujours beaucoup de talent. 
"Juste ma vie, mes amis, le monde qui se déroule autour de moi. J'essaye juste de montrer qu'au final le bonheur et la vraie beauté des choses se trouvent juste sous nos yeux ... et non pas dans des choses souvent impossibles à atteindre. Je suis juste un étudiant qui fait des photos de ses amis, de ses voyages."

Théo Gosselin, a seulement 20 ans, est considéré comme le photographe amateur le plus doué de sa génération. Et ce n'est pas moi qui vous direz le contraire, car c'est sûrement lui qui me plaît le plus à bien y réfléchir  Je fais d'ailleurs cet article plus par plaisir que pour réellement vous faire découvrir quelqu'un, car je suppose que vous serez nombreux à le connaître bien avant cet article. Et puis en plus, Théo a de très bons goûts musicaux. J'ai quasiment découvert tout mes coups de coeurs grâce à lui :)


Pour suivre son travail un peu partout sur le net :


Lire la suite Lire la suite Lire la suite