vendredi 30 décembre 2016

Pilou, 13 ans (Donner une seconde chance aux animaux en asso/refuge • Adopter un chat âgé).

Depuis le début du mois de décembre, j'ai un nouveau compagnon à la maison.
Il s'appelle Pilou, c'est un vieux chat de 13 ans, et après quelques semaines de réflexions et deux visites sur Rennes dans sa famille d'accueil, j'ai décidé de l'adopter afin de lui offrir une belle retraite à mes côtés.
Mon choix d'adopter un animal de son âge a suscité de nombreuses réactions dans mon entourage et j'ai d'ailleurs eu plus de retours négatifs que positifs à ce sujet. Maintenant que Pilou est définitivement adopté, les sceptiques se sont modérés dans leurs propos et comprennent un peu mieux, mais avant de prendre ma décision, j'aurais récolté quelques moqueries et maladresses en parlant de mon idée d'adopter un chat de son âge. Loin de me décourager, certaines réactions m'auront confortée dans l'idée que si j'étais prête à adopter un animal en ne voyant pas son âge comme un frein, il fallait que j'arrête de me poser des questions et que je fonce si d'autres n'étaient pas capables de le faire.

Depuis son arrivée à la maison, j'ai eu de nombreuses questions à son sujet, afin de mieux comprendre mon choix ou apporter des réponses aux questions que certain(e)s d'entre vous se posent dans l'éventualité d'adopter à votre tour un animal âgé et/ou qui vient d'une association (c'est le cas de Pilou).
C'est parti ! 


   D'où vient Pilou / Quelle est son histoire ?  
Pilou vient de l'association "Félin Possible" sur Rennes. Il est né en 2003 et a été retrouvé en juillet 2013 dans la rue. Il était alors tout maigre, et son état général était à surveiller (douleurs à la queue, eczémas, problèmes digestifs, puces, etc ...). Il a donc été recueilli par la personne qui l'as trouvé, en tant que famille d'accueil. Sa propriétaire légale, soupçonnée de le maltraiter, l'avait abandonné volontairement et n'as pas voulu le récupérer (fort heureusement, au final ...). En mai 2014, il a été placé dans une seconde famille d'accueil qui s'est occupée de lui jusqu'à ce que je l'adopte le 7 décembre dernier. Il est donc resté plus de deux ans et demi dans la même famille d'accueil, sans jamais trouver de famille adoptante. De nombreuses personnes étaient pourtant intéressées par les photos de Pilou sur le forum de l'association, mais en apprenant son âge, tout le monde semblait fuir.

  Pourquoi j'ai adopté un chat en association plutôt que dans un élevage, chez un particulier, à la SPA, etc ... ?  
À vrai dire, je n'ai pas vraiment "choisi". C'est une évidence qui m'as prise un peu au dépourvu, puisque pour tout avouer, à la base, je n'avais pas DU TOUT prévu d'adopter un chat ...
Je n'avais pas envie de reprendre un animal, trouvant mon appartement trop petit pour accueillir un chaton. En effet, dans ma tête (comme pour beaucoup), je ne m'imaginais absolument pas adopter un animal (parlons ici d'un chat) qui soit âgé, ne serait-ce que de quelques années. Quand il m'arrivait donc de penser à une éventuelle adoption, j'avais en tête l'image d'un jeune chaton, qu'on éduque à sa façon, voit grandir, et tout ce qui va avec. Très bêtement d'ailleurs (et je m'expliquerais ensuite à ce sujet).
Mon amoureux a adopté son chat il y a quelques années via l'association "Félin Possible" à Rennes et il y a quelques semaine, il m'a montré une photo de ce dernier en me disant tout simplement "tiens regarde, le forum de l'asso, on voit des photos de Boudu quand il as été récupéré". J'ai donc été voir ce qu'il souhaitait que je vois, et sans forcément chercher quoi que ce soit, j'ai regardé la page dédiée aux chats en attente d'adoption. Par curiosité seulement et sans aucune arrière pensée. 
Je suis tombée sur une photo de Pilou, et sans en prendre conscience sur l'instant, au bout de quelques heures, j'ai réalisé que j'avais passé ma soirée à lire chaque messages des 15 pages du forum à son sujet. J'avais donc pris connaissance de son histoire, son comportement, son évolution, et je n'ai quasiment pas dormi de la nuit ensuite tellement j'y pensais.
Je me suis donc posé pleins de questions, j'en ai parlé à mes proches, à certains amis, collègues, pour avoir des avis, et j'ai téléphoné à un vétérinaire pour poser quelques questions sur les chats âgés, les choses à savoir, les frais éventuels, etc ... Et après plusieurs jours de questionnements, je me suis rendue compte que je pensais trop à lui pour en rester là.


  Est-ce possible de changer son nom ? Qui l'a choisi ?  
Je n'ai pas vraiment eu ou cherché plus d'informations que ça sur l'origine de son nom. Il s'appelle Pilou, c'est son nom, c'est comme ça. Peut-être qu'il lui a été donné par sa première "propriétaire", ou qu'il a été renommé ainsi par la personne qui l'a sauvé, je ne sais pas.
Je ne changerais pas son nom car il y est habitué depuis de nombreuses années et qu'il le connaît. Et puis, même si ce n'est pas ce que je lui aurais choisi si j'avais eu le choix, je trouve que ça lui va très bien !

   Pourquoi la famille d'accueil ne l'a pas adopté ?  
C'est une question qui est revenue souvent également, puisque Pilou est resté dans sa seconde et dernière famille d'accueil de mai 2014 à décembre 2016, soit plus de deux ans et demi, ce qui reste relativement long et rare pour une famille d'accueil, censée n'être que temporaire, le temps que l'animal trouve un lieu de vie et une famille adoptante définitive. 
Je me la suis également posée, car j'avais peur d'enlever Pilou à une famille qui y était sûrement attachée après tout ce temps, en me disant que peut-être que lui-même n'aurait pas envie de changer de vie, tant il pourrait être habitué à la sienne.
Mais l'association et la FA (famille d'accueil) m'ont fait comprendre que justement, ils étaient préparés à l'idée que l'animal n'allait pas rester et qu'une adoption était généralement d'autant plus sachant que l'animal adopté pourrait laisser sa place à un autre chat à sauver ou à placer en FA pour diverses raisons.


   Quelles ont été les démarches pour l'adoption ?  
Sur le site "Félin Possible", après avoir pris connaissance du profil de Pilou, j'ai rempli le formulaire de demande d'adoption et j'ai par la suite été contactée par un membre de l'association, avec qui j'ai discuté pendant pas loin de 40 minutes (oui oui !) tant j'avais de questions à poser, pour être sûre que le foyer que je souhaitais lui offrir lui conviendrait, tout autant que mes habitudes de vie. Après discussions, l'association a validé mon profil et m'as communiqué les coordonnées de la FA avec qui j'ai également discuté par téléphone (plus d'une vingtaine de minutes).
Nous avons convenu d'une première date pour que j'aille à Rennes rendre visite à Pilou, ce qui m'as permis de confirmer mon coup de coeur. 
Puis, moins d'une semaine plus tard, une seconde visite me permettait de signer le contrat d'adoption et de repartir avec lui. Avant cela, j'avais fait un virement PayPal à l'association pour l'adopter. Les frais habituels pour une adoption tournent autour de 190€, mais étant donné l'âge de Pilou, l'association demandait un don minimum de 50€.
Le contrat d'adoption stipule que je m'engage, par exemple, à ne pas l'abandonner si cela se passe mal. C'est un point sur lequel insiste beaucoup l'association, tant ils redoutent que les chats soient abandonnés à nouveau, ce que je peux comprendre, même si l'idée ne me traverserait même pas l'esprit. Le sujet des vacances est aussi très important pour l'association, puisque c'est souvent à ce moment là que les propriétaires abandonnent leurs animaux, faute de solutions (ou plutôt d'envie de bien faire les choses ...). Les frais d'adoption sont d'ailleurs là (en plus de pouvoir payer les frais vétérinaires de l'animal lors de son séjour en famille d'accueil) pour faire le tri en repoussant les adoptants peu sérieux. En effet, une personne capable d'abandonner un animal aura moins envie de payer une adoption avant ça.

   Comment ai-je préparé son arrivée à la maison ?  
Après la première visite dans sa famille d'accueil pour le rencontrer, j'ai eu quelques informations sur ses habitudes, qui m'ont permises de pouvoir préparer au mieux son arrivée. J'ai donc acheté une petite gamelle de la même taille que la sienne, où la nourriture descends au fur et à mesure (et qu'il peut aller chercher avec sa patte, le réservoir étant transparent et muni d'une petite fente qui laisse s'écouler les croquettes doucement dans le récipient), lui permettant de se réguler puisqu'il a tendance à se "goinfrer" vu qu'il a longtemps été dans la rue et donc pas nourri convenablement (monsieur se rattrape ^^). Vu que c'est un vieux chat, et qu'il dort donc plus qu'un chat plus jeune, et qu'il est, en plus de ça, très attiré par les endroits douillets (surtout les plaids !), j'ai été faire quelques achats pour lui aménager quelques petits coins confortables dans mon appartement.


   Adopter un vieux chat, est-ce synonyme de frais vétérinaires plus importants et nombreux ?  
Autre remarque entendue très régulièrement : "tu va dépenser une fortune chez le vétérinaire !!". Ou pas en fait. Pilou est en pleine forme, il as été suivi une fois par an depuis qu'il as été sauvé en 2013 et cet été, je l'emmènerais chez le vétérinaire pour un contrôle annuel et pour renouveler les vaccins. Par téléphone, la clinique vétérinaire Atlantia sur Nantes m'as conseillé de faire contrôler ses reins une fois par an (les chats décèdent principalement suite à des soucis à ce niveau). Mais je n'aurais pas forcément plus de frais que pour un chat plus jeune, qu'il faut justement faire stériliser, par exemple. Un chat peut tomber malade ou présenter des pathologies dès son plus jeune âge. Je ne me préoccupe donc pas plus que ça de l'aspect financier qu'implique l'adoption de mon chat. Et quand bien même il faudrait payer le vétérinaire, si c'est pour son bien, ça me semble logique de le faire, comme pour un enfant qui va chez le docteur.

   Pourquoi adopter un chat de 13 ans plutôt qu'un chaton ?  
Justement car "personne n'en veut". Malheureusement, un chat âgé, surtout Pilou et ses 13 ans, ça freine énormément une famille pourtant prête à adopter un chat. Les gens ont peur des éventuels frais vétérinaires, de s'attacher à un animal qui va peut-être mourir rapidement, de ne pas avoir l'opportunité d'éduquer l'animal comme ils le souhaitent, et surtout, les gens veulent des chatons, parce que c'est mignon. Un chaton est joueur, fait fondre n'importe quelle personne un minimum sensible aux animaux, on le voit grandir, évoluer, etc ... Mais un chaton demande beaucoup de temps, de patience, d'éducation. Ça fait des bêtises, ça change de comportement, de caractère, et puis un jour, c'est vieux. Prendre un chaton c'est s'engager sur plus de 10 ans, avec tous les changements de vie qui vont avec. Et puis des chatons, il y en a partout après tout, de portées voulues ou non.
Un chaton est facilement adoptable, un vieux chat non. L'équivalence humaine de l'âge de Pilou est de 68 ans. C'est énorme pour un chat. Ça fait peur, j'en suis consciente, mais en adoptant un animal plus âgé, vous connaissez son caractère, vous savez s'il aura besoin d'espace, d'autres animaux pour jouer, d'un accès à l'extérieur, etc ...


   Et maintenant, comment ça se passe ? Son comportement, ses habitudes, défauts, etc ...  
Maintenant, ça fait un peu plus de trois semaines que Pilou est à la maison, et je suis vraiment très attachée à lui. Ce chat est une véritable perle. Dès le premier soir, lors de son arrivée chez moi, il as tout de suite trouvé la place de chaque chose, et a semblé s'approprier très vite les lieux. Plus les jours passent, plus il semble attaché à moi. Il vient m'accueillir quand je rentre du travail ou de chez mon amoureux, en me suivant partout dans l'appartement et en se frottant contre tout ce qui se trouve à proximité. Le matin, il me laisse me doucher, puis viens "discuter" un peu pendant que je me maquille dans la salle de bains. 
Il ronronne énormément, et sans aucunes raisons, et il suffit de l'effleurer pour accentuer son ronronnement en une fraction de seconde. Il dort toujours sur le canapé (ou je dors également), prenant toujours place sur les plaids qu'il s'est approprié quasiment instantanément en arrivant à la maison. Il ronfle d'ailleurs comme un humain, et semble parfois rêver en émettant des petits bruits mignons qui me fonds fondre un peu plus à chaque fois.
Sinon, c'est un chat très calme, qui dors plus que la moyenne, vu son âge. Il n'est pas habitué à jouer, ayant vécu sûrement trop longtemps dans la rue, et se fiche pas mal d'une balle ou de quoi que ce soit de potentiellement amusant pour n'importe quel autre chat. 
Il a son petit caractère, n'aime pas du tout qu'on le caresse à certains endroits (sous peine de se faire griffer sur le champ ou même mordre) et il n'apprécie pas trop non plus d'être grondé. Si j'ai le malheur d'hausser la voix, monsieur préférera bouder dans son coin en me tournant le dos. 
Il a les yeux très bleus et très clairs selon la luminosité de la pièce, et petit détail qui fait tout : il louche ! ❤ Sûrement son petit côté siamois ! 
Concernant la nourriture, il lui arrive de temps en temps de la vomir quand il a mangé trop vite (mais il le fait beaucoup moins que ce que sa famille d'accueil m'as dit !). C'est d'ailleurs le seul point "négatif" de Pilou, qui n'en est au fond pas vraiment un. 
J'aime vraiment beaucoup ce chat et je me suis attachée à lui bien plus que ce que je pensais ! Il commence à venir dormir sur moi assez régulièrement et viens toujours se poser sur l'accoudoir derrière ma tête quand je vais me coucher, comme pour vérifier que je m'endorme correctement (laissez-moi y croire !). Parfois très curieux de ce qui se passe dehors (j'ai une grande baie vitrée qui donne sur un boulevard), il ne demande pas du tout à sortir, comme vacciné d'avoir passé trop de temps dehors avant d'avoir été recueilli par "Félin Possible".
J'espère qu'il vivra le plus longtemps possible, je suis complètement amoureuse de ce p'tit gars ! 


Ce gros article était pour moi l'occasion de parler de lui, mais surtout, de pouvoir répondre à certaines questions, de faire tomber les préjugés sur les chats âgés, et d'inciter celles et ceux qui voudront bien me lire à adopter en association.
Pour les nantais(es), et je sais que vous êtes nombreux à me lire, Rennes n'est qu'à une heure de route, et l'association "Félin Possible" cherche encore à placer tout un tas de chats sûrement aussi adorables que mon Pilou. Il y a aussi très probablement tout un tas d'autres associations et refuges dans le coin et un peu partout en France.

Je serais ravie, au travers de cet article, de discuter avec vous, de Pilou, mais aussi et surtout d'échanger sur vos expériences à vous ! Si vous aussi avez adopté en asso / refuge / SPA et que vous avez adopté un chat âgé ou même malade (ou même si vous avez adopté un chaton), je serais ravie que vous partagiez votre expérience et votre histoire plus bas, afin de peut-être motiver un peu plus les craintifs qui passeront par ici. Et si vous avez d'autres questions, je serais ravie d'y répondre dans un prochain article.
En tout cas c'est sûr, vous allez entendre parler de ce p'tit gars aussi longtemps qu'il vivra ! 


 Chats à l'adoption • Faire un don à Félin Possible • Parrainer un chat  Être famille d'accueil 

(N'oubliez pas de participer au concours sur mon compte Instagram pour remporter la box "La Bougie Box" du mois de février !! )

21 commentaires:

  1. Merci pour ce magnifique témoignage ! J'ai été très émue en le lisant. Pilou a beaucoup de chance d'avoir croisé ton chemin… et toi le sien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! :)
      Oh, merci beaucoup ! Bon nombre de personnes me disent être touchée par mon article, je ne pensais pas que ce serait le cas et j'avoue que cela me fait très plaisir ! Si certains de vous sont émus par l'histoire de Pilou, peut-être que les retombées seront plus importantes, qui sait ! ;)

      Merci à toi en tout cas !! ❤

      Supprimer
  2. Je ne comment jamais les blogs ou presque, mais là c'est plus fort que moi. J'ai connu cette incompréhension de l'entourage quand j'ai adopté mon chat (aujourd'hui décédé...) : il avait 4 ans (trop vieux déjà pour beaucoup, alors j'imagine 13 !), 2 passés à la rue, 2 au local du refuge, et sauvage. À ne pas se laisser toucher du tout. Mais du tout, pas une caresse, pas une approche, un sauvageon comme ils les appellent au refuge. Mais j'ai eu un coup de foudre, je l'ai adopté. On a appris à se côtoyer, il a appris à me connaitre. Lui qui a passé deux semaines prostré en haut de ma bibliothèque sans bouger, à ne sortir que la nuit pour les besoins vitaux, au bout de 6 mois il venait dormir à mes pieds sur le lit et tolérait que je le touche du bout des doigts. Il est parti malheureusement, foudroyé par la maladie.
    On n'adopte pas un chat générique qui correspond à l'image du chat, on adopte un individu félidé avec son caractère, son passé... voir les petits progrès de ce craintif m'ont rendu tellement heureuse !
    Je ne regrette rien, seulement le fait qu'il soit parti si vite....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! :)

      Merci d'avoir pris le temps de commenter cet article, si tu n'en as pas l'habitude. Moi-même je ne pense pas toujours à le faire, même si je devrais ! (Bonne résolution à prendre en 2017 ? Peut-être bien oui ! ^^).
      Ton histoire avec ce chat est difficile à entendre, et sûrement encore plus à vivre, mais c'est une belle histoire et tu dois être fière d'avoir offert une vie agréable à cet animal qui pourtant avait l'air malheureux avant toi. Bravo pour ça, vraiment !!
      De quoi souffrait-il ?
      Penses-tu parfois à renouveler ton geste pour un autre chat ?
      J'espère de mon côté que Pilou vivra heureux et en bonne santé le plus longtemps possible !!
      Bisous à toi ! Et encore merci pour tes mots ! ❤

      Supprimer
  3. bonjour,
    Merci pour ce jolie article. J ai aussi adopté un chat via une association.
    Au début j étais famille d accueil pout chat. J étais malade je sortais peu et je me suis dis qu un peu de compagnie sera agréable. J ai d abord eu un chaton noir, adorable qui a trouvé une famille au bout de 3 mois. Puis au tour de 2 petites chattes qui m en fesait voir de toutes les couleurs... N arrivant pas a combler leurs attentes dans un studio j ai demandé un changement... Pour un chat plus vieux et plus calme...
    Puis il est arrivé, Bowie 4 ans, blanc et roux, yeux vairons, qui c était fait dessus lors du transport...
    3 semaines sans contacts. Je le laissais être tranquille.. Un abandon, une fugue, la rue, des bagarres...
    Puis une nuit je me réveille et il dormait sur moi en ronronnant. A partir de là a commencer quelques choses.
    Quelques mois après un coup de fil de l association qui me dit que le chat va être mis a l'adoption. Je regarde Bowie et c est yeux se sont mis a briller et j ai dis "cherchez pas vous avez trouvé sa famille"
    Aujourd'hui voilà 3 ans que nous sommes ensemble et c est devenu une véritable peluche qui demande des calins tout le temps, qui dort blottie entre mon amoureux et moi sous la couette...
    Un chat extraordinaire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! :)
      Merci à toi surtout !! Les courageux qui ont laissé quelques mots ici ont écrits de belles lignes, c'est très agréable comme retour ! Vous avez été généreux dans vos commentaires ! Merci pour ça, ça me touche beaucoup !
      Ton histoire est géniale à lire !! Tu t'es rendue compte en apprenant qu'une personne voulait l'adopter que toi tu n'étais pas capable de t'en séparer, et c'est sûrement la meilleure décision pour lui comme pour toi et ton amoureux !! :)
      J'avais la crainte que la famille y soit trop attaché pour le faire adopter, après tout ce temps, mais finalement, ils s'étaient forcés toutes ces années à se comporter avec lui comme une famille d'accueil et non pas une réelle famille adoptante. C'est là ma chance on va dire !
      Plein de bonheur à vous trois !! Et merci encore pour ton témoignage qui, je l'espère en touchera d'autres que moi ! ❤

      Supprimer
  4. Nous avons aussi adopté deux chattes d'un an chacune, à deux ans d intervalle. La première maltraitée dans sa maison, enfermée et mal nourrie. La seconde née dans la rue, battue par les habitants du quartier (elle a d'ailleurs deux plombs de carabine près de la colonne).
    Je n'ai jamais voulu adopter de chaton et encore moins encourager le commerce d animaux, même si j'adore les maine coon. 😅
    Nous aimons nos deux poupettes à la folie, et elles nous le rendent bien. Cette expérience m à appris qu avec de la patience on arrive à redonner confiance à des bêtes maltraitées que beaucoup pensaient perdues. Bravo pour cet article et longue vie pleine d amour avec Pilou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pauline :)
      AH, les Maine Coon ... ❤ Ils sont tellement beaux (mais c'est tellement coûteux que certaines personnes usent et abusent de leurs chats pour en faire un véritable trafic ! ...).
      Très chouette témoignage, merci à toi ! :)

      Supprimer
  5. Ton article est très beau et émouvant. Et quand on vois les photos magnifiques de Pilou, je suis contente de voir qu'il a trouvé une maitresse pour prendre une retraite heureuse et choyée <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup !!
      C'est vrai qu'il est assez photogénique ce chat !! :)
      Aussi beau que facile à vivre ! ❤
      Merci à toi, ça me touche beaucoup !! ;)

      Supprimer
  6. J'ai suivi ton adoption de Pilou via Instagram, et qu'il est beau ce chat!
    Du coup j'envisage d'un jour prendre un chat via association la prochaine fois, et non pas un "chaton LeBonCoin" comme ma charmante Morue(Naphtaline de son vrai nom chez le véto, mais elle roucoule quand je l'appelle Morue, donc bon...)
    A voir quand j'aurai plus de place, mais je me garde ton article sous le coude!
    Continue à nous inonder de ses photos! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, chouette !! :)
      C'est justement ceux qui ont suivi l'histoire sur Instagram (et Twitter pour certains) qui m'ont donné envie de relater ici son histoire de façon plus détaillée.
      J'espère que tu pourra accueillir un autre animal si tel est ton choix dans ce cas ! :) N'hésite pas à venir raconter tout ça ici si ça se concrétise :)

      Supprimer
  7. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article touchant et plein d'humanité. Je suis tsensible a ce message et j'éprouve un grand plaisir qu'une personne "connecté" (qui peut toucher des gens) s'en empare! Je trouve que c'est une très bonne idée de l'aborder ici, les ressentie que l'histoire de ton adoption a suscité auprès de tes proches devrait trouver de l'écho.
    J'ai adopté une chienne il y a 5 ans, de la race des podencos qui sont des chiens maltraités en espagne (plus d'infos sur les internet pour ceux que ca intéresse). C'est la deuxième chienne a partager ma vie, j'ai tissé avec elle des liens magnifiques. Tout n'as pas été simple, elle restera a jamais marqué par son ancienne vie. Il a fallu apprendre a se faire confiance, a comprendre nos comportements mutuelle. C'est une des relations les plus riches de ma vie et je pense que nous nous sommes enseigné beaucoup de chose toute les deux.
    Aujourd'hui elle est malade et elle vas bientot me quitter. J'éprouve une grande tristesse mais aussi un respect, une admiration et une joie bien plus grande que mon chagrin pour avoir eu la chance de la rencontrer et de partager un bout de ma vie avec elle. Je n'ai aucun regret pour cette décision qui m'est un peu tombé dessus, comme toi. Ce que j'entend par la c'est que ce n'était pas du tout au programme, j'ai bien sure pris la décision de l'adopter.
    Les animaux qui cheminent a nos côté sont des merveilles dont nous avons beaucoup a apprendre (c'est mon sentiment personnel). Il est intéressant de prendre conscience de nos parcours mutuel. Il y a une personne formidable (la aussi sentiment personnel) qui livre des histoires passionnante sur ces liens. Elle s'appelle Laila Del Monte. Ces livres sont emprunt de spiritualité on prend se qu'on veux selon notre parcours/sensibilité(...). Je vous souhaite beaucoup d'amour de câlin, de partage (et de vomi) ;) et une très bonne année (c'est de saison)
    Ps: les commentaires sont très beaux!!

    RépondreSupprimer
  8. Très touchant ton article et j'ai surtout envie de te dire: Well done!
    Je n'hésiterais pas une seconde à adopter un "vieux" chat, tant ça me semble normal de donner leur chance à tous les animaux abandonnés, et puis j'ai presque envie de dire "surtout eux!" vu que personne n'en veut :(

    La seule chose qui me briserait le cœur, c'est de savoir qu'il n'aura pas une longue vie à mes côtés (mais bon, à voir, mon vieux chat était mort à 16 ans je crois, et un chat peut vivre encore plus longtemps!) - mais mieux vaut une belle fin de vie, entouré d'amour et d'attention, que rien du tout.

    Des bisous à toi et Pilou <3

    RépondreSupprimer
  9. Je me permets de copier le lien sur la page Facebook de Félin Possible, comme un très joli et constructif témoignage !

    Géraldine, de Félin Possible

    RépondreSupprimer
  10. Trop belle histoire de cette belle rencontré avec pilou le mien a 75 ans il est 3/ 4 ans quand je l ai adoptée à la spa

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour lui ! félin possible est une super asso et pilou est magnifique ! je vous souhaite plein de bon moment !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    Je suis la fondatrice de l'association Félin Possible (et aussi la gérante du magasin Ki-Kazh, où vous êtes passée :)), je voulais juste vous remercier déjà pour avoir donné sa chance à l'adorable PILOU, et ensuite pour ce touchant témoignage (qui m'a fait vider ma boîte de kleenex ce matin au petit dej' !).
    Longue vie à PILOU, à vos côtés <3

    RépondreSupprimer
  13. très belle histoire et pilou est juste trop BEAU :)

    J'ai aussi adopté un chat "âgé" de 5 ans et je ne l'ai jamais regretté une seconde.

    RépondreSupprimer
  14. Hello :) C'est génial ce que tu as fait pour ce bonhomme, je suis sûre qu'il est très heureux avec toi !
    Ton article a pu m'éclairer sur quelques questions que je me posais, car je vais moi aussi adopter un chat âgé (si tout va bien !) d'ici quelques jours, et je t'avoue que malgré mon enthousiasme et ma motivation, les critiques de mes proches me font presque douter... En tout cas, Pilou est magnifique ! (◡‿◡✿)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello :)
      Oh, si tu savais comme ton message me touche ... ❤
      Je suis heureuse que tu penses à cette adoption, vraiment ! Et je comprends très bien tes doutes ! Moi aussi, comme je le dis d'ailleurs dans cet article, j'ai beaucoup douté, justement à cause des réactions de mes proches. "Tu viendrais pas pleurer quand il sera mort dans trois mois !", "Tu va dépenser toutes tes payes chez le vétérinaire", "Ça va être un gouffre financier", "Tu va dépenser plein d'argent en frais vétérinaire pour rien", "Tu va t'attacher".
      Des bêtises. Vraiment. Et tu sais, maintenant, tout le monde a changé d'avis. Un de mes collègues de travail était très moqueur à l'idée que j'adopte Pilou, et très dur dans ses "arguments". Aujourd'hui, il n'y a pas un seul jour (où je travaille) où il ne vient pas me poser de questions sur Pilou. Il prends de ses nouvelles d'une façon très bienveillante, il me dis qu'il aime bien mon chat (alors qu'il ne l'as jamais vu). Ma maman, qui était plus méfiante elle aussi, as complètement changé d'avis. Plus personne ne m'ennuie avec ça. Et tous, ce sont attachés à lui.
      De son côté, c'est vraiment le chat idéal. Il est très câlin, il ne fait pas de bêtises, est très très fidèle au caractère décrit par sa famille d'accueil, mais en mille fois mieux. Il est en parfaite santé. Bien évidemment, j'ai peur, peur qu'il parte trop vite. J'avoue (et c'est ridicule, je sais), que je regarde parfois s'il respire encore, quand il fait sa sieste depuis longtemps. Je sais qu'il partira bien plus vite que je ne le veux. Mais il est heureux, et il me rends heureuse. Et je suis persuadée qu'il comprends ce que j'ai fait pour lui, qu'il est heureux vis à vis de ça, et qu'il vivra le plus longtemps possible justement :)
      N'hésite pas à revenir me dire si tu as adopté et comment ça se passe :)

      Supprimer

Lire la suite Lire la suite Lire la suite