mardi 27 juin 2017

Musée d'arts de Nantes .

Le 23 juin dernier, après six ans d'absence, le musée des beaux-arts de Nantes vient d'ouvrir à nouveau ses portes au public, rebaptisé "Musée d'arts de Nantes". 
Situé rue Georges Clemenceau, entre le jardin des plantes et la place Maréchal Foch, le musée aura subi six ans de travaux de rénovation et d'extension afin d'augmenter la surface d'exposition qui permet désormais d'accueillir 900 oeuvres supplémentaires.
L'art contemporain, une part majeure des collections de la ville, se trouvait à l'étroit dans l'ancien Palais. Il va désormais pouvoir s'épanouir dans les 2000m2 du Cube, nouveau bâtiment qui lui est dédié. 
Je vous laisse découvrir cet article, composé principalement de photos dévoilant une partie des lieux, parmi lesquelles j'ai glissé quelques informations concernant les détails les plus importants concernant la réouverture du musée d'arts de Nantes.
C'est parti ! 


Singularité du musée d'arts de Nantes, le mélange des genres ! Le souhait de Sophie Lévy, directrice des lieux, était que le musée soit "un lieu qui réinvente un dialogue dynamique entre l'art d'aujourd'hui et celui d'hier". Cette autruche, la tête enfouit dans le parquet d'une salle pourtant dédiée à des peintures très classiques et anciennes, dénote dans le décor et s'accorde parfaitement au discours de la directrice du musée.


Jusqu'au 8 octobre 2017, le patio baigné de lumière du musée d'arts accueille l'installation temporaire  "De l'air, de la lumière et du temps" de Susanna Fritscher. Une oeuvre que le visiteur est invité à traverser, tel un labyrinthe, se faufilant entre les fils transparents suspendus au plafond, sans jamais les toucher. 
Aux quatre coins du patio, une installation sonore faite de tubes de plexiglas, émet des sons, comme une mélodie de fond, jouant avec l'air qui rentre plus ou moins rapidement dans les tubes reliés à un moteur. 
L'ensemble s'allie à merveille, et que l'oeuvre soit vue d'en haut ou depuis l'entrée du patio, c'est à couper le souffle ! 


Je me souviens avoir pris cette photo depuis le Cube (un tout nouvel espace de plus de 2000m2, entièrement dédié à l'art contemporain) en pensant que cette femme s'était installée là pour lire et que c'était le genre de photos que je pourrais glisser dans mon article, comme un bonus, un instant volé ...
En réalité, il s'agit là de l'oeuvre "Flea Market Lady" de Duane Hanson, visible principalement depuis la vitrine, rue Gambetta.
"Assise sur un pliant, le regard plongé dans son livre, une femme vend ses objets personnels au marché aux puces. Le réalisme de cette scène grandeur nature, visible directement depuis la rue Gambetta, plonge le spectateur au coeur de la société consumériste où les gens achètent, puis vendent pour acheter à nouveau. En exposant ces objets au sein du musée, l'artiste interroge la place de la culture dans notre société. Les oeuvres d'art sont-elles des marchandises comme les autres ?".


Pour ne pas tout dévoiler du musée et ne pas alourdir davantage cet article déjà bien fourni, j'ai volontairement délaissé mon appareil photo dans certaines salles, me concentrant principalement sur les peintures anciennes (qui par ailleurs, me parlent davantage que le reste).
Pourtant, nombreuses sont les collections à découvrir lors de votre visite. 

- Depuis le parvis du musée, un cube de verre accueillant une oeuvre cinétique signée Dominique Blais (sans rappeler "Apple Motion", pour les plus geeks d'entre-vous), visible depuis la rue, est à contempler jusqu'au 18 mars 2018. 
- La Chapelle de l'Oratoire, ancienne annexe, désormais accessible depuis le jardin du musée, accueille actuellement une exposition temporaire (jusqu'au 18 mars 2018, elle aussi). 
Composée de trois écrans vidéos, l'oeuvre "Nantes Triptych" de Bill Viola présente une femme enceinte en train d'accoucher, une femme très âgée qui s'éteint progressivement et au centre, un homme qui plonge sous l'eau et se maintient en apnée. 
L'agent d'accueil invite le visiteur à lire un prospectus détaillant la singularité de l'exposition avant de pénétrer dans la Chapelle, bien conscient que l'oeuvre peut heurter la sensibilité de certains visiteurs ...

Bien d'autres oeuvres et collections sont à découvrir tout au long de votre cheminement au sein du musée, et volontairement, je ne dévoile pas tout dans cet article, histoire de vous laisser quelques surprises ... Certaines oeuvres, prêtées par d'autres musées, dont celui de Lyon ou encore du Louvre ne sont là que pour un temps seulement. 


En plus des différentes salles abritants les oeuvres et les collections présentes au musée d'arts de Nantes, une librairie permet aux visiteurs de repartir avec quelques achats. Il est également possible de se restaurer au Café du Musée, nouveau terrain de jeu du chef étoilé Eric Guérin. 
Un auditorium creusé sous le patio est là pour accueillir des conférences et performances, ainsi que des ateliers pédagogiques pour que les plus jeunes puissent créer et expérimenter.

En somme, le musée est d'une beauté saisissante ... Pour ma part, je ne m'attendais pas à être aussi séduite par cette visite (pourtant habituellement peu intéressée par les musées ...). Les volumes sont incroyables, les peintures impressionnantes de beauté et de démesure, pour certaines. 
J'ai été tout particulièrement sensible aux oeuvres les plus anciennes, mais les lieux abritent suffisamment d'oeuvres de styles et d'époques différentes pour contenter tout le monde. Je sais d'avance que je serais amenée à y retourner plus d'une fois, afin de découvrir plus en détails certaines salles du musée dans lesquelles je suis surement passée trop rapidement. 


--------------------------------------------------------------

INFOS PRATIQUES :

Site  Instagram  Facebook  Twitter

10 rue Georges Clemenceau / 44000 NANTES

Le musée d'arts de Nantes est ouvert tous les jours (sauf le mardi).
Du 25 juin au 3 septembre 2017 : 10h/19h
Du 4 septembre 2017 au 7 juillet 2018 : 11h/19h
Nocturne toute l'année le jeudi jusqu'à 21h

Tarifs : 8€ (tarif réduit : 4€)

Bonne soirée ! 

4 commentaires:

  1. C'est un très beau musée! Malheureusement je n'ai pas eu le temps de le visiter lors de mon week-end à Nantes (https://thecosmicsam.com/2017/07/02/explorer-nantes-le-temps-dun-week-end/), mais ce sera pour une prochaine fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le visiter ! Les volumes sont impressionnants. Le musée est une oeuvre d'art rien qu'à lui seul ! Une oeuvre qui en héberge d'autre, on va dire ça de cette façon ! :)

      Supprimer
  2. Hello Cha, je me demandais, tu fais des photos essentiellement avec l'Olympus maintenant, non ? Le rendu est top, ça m'donne envie d'investir, je me rends compte que le reflex c'est bien, mais beaucoup trop encombrant, il reste dans un coin de chez moi :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Ninon,
      La grande majorité des photos sur le blog sont prises avec l'Olympus Pen E-PL7 oui :) J'avais revendu mon appareil photo précédent avec l'achat de celui-ci, qui était un Canon EOS 450D. Tout comme toi, je trouvais le reflex bien trop encombrant, je te l'accorde ! ...
      Celui-ci est un hybride, à un prix plutôt abordable je trouve, et il offre des possibilités que je n'avais pas avec mon vieux reflex, notamment grâce à la fonction WIFI qui permet par exemple de poser l'appareil photo à un endroit et de contrôler l'objectif depuis ton téléphone ! C'est vraiment pratique et plaisant dans certaines situations !! ❤
      N'hésite pas si tu as des questions à son sujet, je serais ravie de t'aider !
      J'avoue juste que je regrette parfois mon objectif 50mm que j'utilisais beaucoup avec mon reflex. Chez Olympus les objectifs coûtent (au moins) un bras ... C'est dommage. Mais je ne regrette absolument pas mon choix en tout cas !!

      Supprimer

Lire la suite Lire la suite Lire la suite