mercredi 23 août 2017

Pilou - 14 ans / Premier bilan après 9 mois de cohabitation.

Cela fait maintenant presque 9 mois que j'ai adopté Pilou. Début décembre, j'avais été le chercher à Rennes, pour le sortir ENFIN d'une sacrée longue attente, puisque ce vieux papy aura passé deux ans et demi dans la famille d'accueil qui a bien voulu me le confier, alors qu'il avait déjà été un peu moins d'un an dans une première famille d'accueil avant ça ...
Il est né en 2003, a été trouvé dans la rue en juillet 2013, et ce n'est que le 7 décembre 2016 qu'il aura enfin trouvé une vraie famille définitive, avec moi. 


Cela fait donc un tout petit peu moins de 9 mois que je lui offre une petite retraite paisible à la maison, et j'avais très envie, suite à mon article sur les détails de son adoption, de vous faire une sorte de bilan de ses premiers mois passés avec lui.
(Le premier article étant lui, disponible juste ICI).
L'occasion pour moi de parler de ses petites habitudes, de répondre à quelques questions qu'on me pose encore parfois, et de motiver celles et ceux qui hésitent encore à adopter un animal âgé / en association / refuge, à franchir le pas.

En effet, je reste intimement persuadée qu'il est toujours préférable de délaisser les animaleries et de se pencher davantage sur le cas des refuges et des associations, qui encore aujourd'hui, débordent d'animaux abandonnés/maltraités par leur(s) précédent(s) propriétaires et qui n'attendent "que vous" !
Je peux bien évidemment comprendre les motivations de certains à privilégier les élevages pour l'adoption d'un chien notamment, qui demande bien plus d'éducation qu'un chat, et que beaucoup de propriétaires souhaitent mettre en place eux-mêmes de A à Z (ce qui n'est pas le cas lorsque l'animal a déjà connu d'autres humains, d'autres règles, etc ...).
Pour rappel, je n'ai pas adopté Pilou pour combler une envie d'avoir un chat à la maison, mais tout simplement car j'avais été particulièrement touchée par son histoire, détaillée sur le forum de l'association Félin Possible, d'où il vient. Je l'ai donc adopté pour qu'il soit enfin heureux dans une famille définitive, que par envie d'avoir un animal à la maison (moi qui m'étais promis de ne plus reprendre de chat, sachant que je vivrais surement un jour avec mon amoureux et son chat à lui, c'est raté !). Mais encore une fois, je vous laisse (re)lire l'article que j'avais publié il y a quelques mois, où je parle de tous les détails de son adoption (questions, doutes, précautions prises, etc ...), juste ICI.


   Est-ce que j'ai dépensé une fortune chez le vétérinaire ?
L'un des contre-arguments qui est beaucoup ressorti quand j'ai parlé d'adopter Pilou il y a quelques mois, c'était de me dire que j'allais dépenser une fortune en frais vétérinaires et qu'un vieux chat, c'était forcément pleins de problèmes de santé qui allaient me faire regretter mon geste. Et pourtant ... pas du tout (du moins pour le moment). Pilou se porte comme un charme. Je n'ai pas encore eu besoin de l'emmener chez le vétérinaire, malgré une petite frayeur récente.
Il y a quelques mois, je me suis rendue compte qu'il avait la mâchoire pleine de croutes, et en quelques jours, cela s'était étendu aux joues. J'ai appelé la clinique vétérinaire et fait de nombreuses recherches sur internet, puis pris la décision d'acheter une dose d'anti-puces, puisque mes recherches me poussaient à croire qu'il faisait une allergie aux puces. Je l'ai surveillé davantage les jours qui ont suivi l'application du traitement, faisant en sorte qu'il se gratte le moins possible, histoire de ne pas aggraver la situation, et en quelques jours, tout avait disparu. À part ça, absolument rien à signaler, pas de frais vétérinaires exorbitants comme on me l'assurait il y a quelques mois. Contre-argument irrecevable donc. 
Au niveau de son état de santé général, Pilou est un chat qui, comme j'avais eu l'occasion de le dire dans mon premier article, vomit très régulièrement. Petit goinfre avec un passé de chat abandonné qui n'as pas toujours mangé à sa faim, il engloutit beaucoup plus de croquettes qu'il ne devrait, et va me vomir tout ça dans un coin de l'appartement assez souvent. C'est un peu pénible quand un plaid ou le tapis se trouve sur son chemin, mais j'avais été prévenue, et je m'y suis habituée. 
Fun fact : lui qui a pour habitude de dormir sur un coussin à côté de ma tête, un peu plus en hauteur, quand je suis endormie, a bien failli un jour me vomir sur la tête ... Heureusement, je suis habituée aux bruits pré-régurgitation, et j'ai bondi hors du lit, Pilou dans les bras, à 4h du matin. On a connu meilleur réveil ...

   Bêtises et propreté :
L'avantage quand on adopte un animal âgé (ou du moins un chat adulte, avec un passé), c'est qu'il a déjà reçu une éducation, et normalement, est censé être propre. À vous de récolter tout les petits détails concernant son éducation et son comportement, afin de savoir s'il peut convenir à vos attentes et à votre mode de vie.
Dès le premier jour, Pilou a tout de suite trouvé la place de chaque chose, et notamment de la litière. Je n'ai jamais eu de pipi hors de la litière. Pas une fois ! Par contre, il y a quelques mois, allez savoir pourquoi, j'ai retrouvé plusieurs fois des excréments par terre dans l'entrée de mon appartement, non loin de la litière. Pourquoi, je ne sais pas. Peut-être une contrariété passagère ... J'ai surveillé sa santé, changé avec plus de régularité sa litière, et c'est passé. Peut-être que le fait qu'il louche ne l'aide pas à trouver l'entrée de la litière, qui sait ...
Au niveau des bêtises, il faut croire que Pilou est le parfait petit chat modèle et discipliné. Vu qu'il ne joue jamais et dort énormément, aucune bêtise n'est à déplorer pour le moment. Quelques morsures et coups de griffes les premiers mois, le temps de s'apprivoiser totalement, mais rien de plus.


   14 ans, c'est déjà un âge très avancé pour un chat ... Et s'il mourait demain ? 
Je ne vais pas vous mentir, j'y pense. En l'adoptant, je me suis dis que ce geste, je le faisais pour lui, pas pour moi. Ce qui a motivé mon choix de l'adopter, c'était l'idée de pouvoir lui offrir une belle retraite et tirer un trait sur toutes ces années à être maltraité, abandonné ou vieillir dans l'attente de trouver enfin une famille adoptive. Je me disais qu'importe le temps qui lui restait à vivre, tant qu'il finissait sa vie en étant heureux, c'était l'essentiel pour moi. 
Et pourtant ...
Pilou, c'est un chat qui m'est un peu "tombé dessus". J'ai craqué sur son profil, j'ai très vite pris la décision de l'adopter, et j'avoue que quand j'y pense, j'aurais pû être déçue de me retrouver face à un animal qui ne ressemblait pas tant que ça à la description qu'on faisait de lui sur le forum de l'association. En réalité, il s'est révélé bien au dessus de toutes mes espérances ... 
Je suis tellement attachée à ce chat, si vous saviez ...
Son passé joue surement beaucoup dans l'attachement que je lui porte, c'est vrai. J'ai d'autant plus d'émotions à son égard en pensant à ce qu'il a vécu, c'est évident.
J'avoue que je me surprends parfois à vérifier qu'il respire, si je m'aperçois qu'il dort depuis trop longtemps ... Je sais, ça peut paraître un peu ridicule, mais il est vieux, et même si je lui souhaite de partir dans son sommeil plutôt que de partir en souffrant, j'ai parfois peur de le retrouver là, inerte. C'est idiot vraiment, je sais, mais je l'aime tellement ... Ça ne fait QUE 9 mois, mais j'y suis tellement attachée ... Je ne préfère cependant pas trop y penser, je sais d'avance que ce sera très difficile pour moi de m'en remettre.
Cependant, j'y suis préparée. J'ai adopté Pilou en ayant pleine conscience du fait que je ne pourrais pas l'avoir à mes côtés aussi longtemps que si j'avais pris mon chaton. 14 années sont déjà gâchées. Et dire qu'il attendait d'être adopté depuis 2013 ...

   Habitudes et comportement : 
Comme je le disais juste au dessus, Pilou est un vieux chat, qui forcément dort beaucoup. En tout cas bien plus qu'un jeune chat, c'est certain. Il n'as donc pas les mêmes habitudes et centres d'intérêts qu'un chaton. Il préfère passer des heures à dormir, collé à moi, que de jouer avec tout ce qui rends habituellement très joueur un chat. Ici, pas de boules de papier aluminium, ficelle, objets qui roulent, laser et j'en passe. Pilou s'en fiche royalement !! C'est même assez comique de voir à quel point il fait preuve d'un désintérêt total à l'égard de ce qui normalement devrait l'émerveiller.
Son truc à lui c'est venir à côté de moi, s'asseoir, me fixer droit dans les yeux (tant bien que mal malgré la loucherie), et miauler pour que je lui fasse une place. Chaque fois, j'ai l'impression de me faire réprimander si j'ai le malheur de ne pas avoir laissé assez de place pour lui à côté de moi ou si un objet occupe l'espace, puisqu'il miaule en me fixant jusqu'à ce que je me décale. 
Au moment où j'écris ces lignes, il est d'ailleurs en train de miauler (pleurer serait sûrement plus juste ...) parce que je suis entourée d'affaires qui l'empêche de se blottir contre moi. Cette petite Drama Queen ... 
Il vient aussi beaucoup réclamer que je lui caresse la tête, se frottant de lui-même contre ma main jusqu'à ce que je le fasse par moi-même.
Quand je me suis absentée plusieurs heures (ou que j'ai été à Laval voir mon copain), il m'accueille en se frottant la tête (parfois avec un peu trop d'enthousiasme) aux murs de mon appartement, me suivant dans toutes les pièces. 
Enfin, il ronronne tout le temps ! Il suffit de prononcer son nom pour déclencher un ronronnement très sonore. ❤ En somme, c'est un chat extrêmement calme, qui se déplace toujours doucement dans l'appartement, ne joue pas, dors beaucoup, semble très attaché à moi, et réclame beaucoup de signes d'affection. 



   Si c'était à refaire, le referais-je vraiment ? Ai-je parfois des regrets ?
Évidemment, je le referais. J'aurais d'ailleurs aimé connaître son existence bien plus tôt, histoire de l'avoir auprès de moi un peu plus longtemps. Mais les choses sont ainsi faites ...
Je n'ai jamais eu aucuns regrets. Bien au contraire. 

   Qu'en pensent les réfractaires du début ? Quelles sont les retombées de son adoption ?
Les personnes qui étaient, avant son adoption, les plus réfractaires à l'idée que j'adopte un chat âgé sont aujourd'hui celles qui me demandent le plus de ses nouvelles et qui disent l'aimer sans même le connaître vraiment. 
Les retombées ont été nombreuses puisque j'ai reçu des messages de certaines personnes me disant qu'elles avaient elles aussi adoptées un chat âgé et/ou en refuge/association à force de me voir parler de Pilou. J'ai été chaque fois très émue de recevoir les témoignages et photos de ces adoptions qui avaient visiblement été motivées par mon histoire avec lui. 
Et puis, il semblerait surtout que je rende un chat heureux ... 


Ce gros article était pour moi l'occasion de parler de lui, mais surtout, de pouvoir répondre à certaines questions, de faire tomber les préjugés sur les chats âgés, et d'inciter celles et ceux qui voudront bien me lire à adopter en association.
Pour les nantais(es), et je sais que vous êtes nombreux à me lire, Rennes n'est qu'à une heure de route, et l'association "Félin Possible" cherche encore à placer tout un tas de chats sûrement aussi adorables que mon Pilou. Il y a aussi très probablement tout un tas d'autres associations et refuges dans le coin et un peu partout en France.

Je serais ravie, au travers de cet article, de discuter avec vous, de Pilou, mais aussi et surtout d'échanger sur vos expériences à vous ! Si vous aussi avez adopté en asso / refuge / SPA et que vous avez adopté un chat âgé ou même malade (ou même si vous avez adopté un chaton), je serais ravie que vous partagiez votre expérience et votre histoire plus bas, afin de peut-être motiver un peu plus les craintifs qui passeront par ici. 
En tout cas c'est sûr, vous allez entendre parler de ce p'tit gars aussi longtemps qu'il vivra ! 



Et pour suivre d'un peu plus près ces petites "aventures", n'hésitez pas à me suivre sur Instagram, je poste de nombreuses photos de lui (et petites vidéos en Insta Story).

13 commentaires:

  1. Belle histoire et bravo d'avoir accueilli ce chat chez vous.
    De mon côté j'ai une expérience plutôt malheureuse avec un chat d'un an et demi adopté à la spa qui est tombé malade au bout de 3 semaines, coup de malchance. Du coup lorsque nous avons surmonté son décès on s'est tournés vers un particulier (même si je n'aime pas encourager les gens à ne pas stériliser leurs animaux). J'avais visité l'association Chien Chat et Compagnie à Nantes, qui ressemble à celle dont tu parles. Si cela intéresse certains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Agathe !
      Je n'incrimine absolument pas les personnes qui passent par des particuliers pour l'adoption de leurs animaux, je l'ai fait par le passé, et qui sait, je serais peut-être amenée à le refaire un jour. Tout dépends des conditions, chaque histoire est différente. Un particulier peut très bien avoir sauvé un chat, avoir le même comportement qu'une association ou tout un tas d'autres cas de figure ^^
      Merci en tout cas pour l'info à propos de l'association "Chien Chat et Compagnie" sur Nantes ! :)

      Supprimer
  2. Et qu'il en faut, des humains comme toi. Pilou on peut le dire à enfin son cocon où il peut s'épanouir, se sentir aimé et faire la sieste autant qu'il veut :).

    Pour la gloutonnerie, hihi, j'ai déjà eu ça avec chien et chat, je ne sais pas si tu as essayé de lui donner en plus petites quantités mais plus souvent (?), ou il existe aussi des gamelles antiglouton, manger leur prend alors plus de temps mais la digestion peut se faire plus tranquillement :)

    En tout cas plein de doux moments à vous deux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup !
      Ton message me touche beaucoup !
      C'est vrai qu'il as l'air de se sentir vraiment chez lui avec moi ... :)
      Pour ce qui est de la nourriture, je ne peux pas me permettre de lui donner de petites quantités moi-même, n'étant pas à la maison la journée. J'ai toujours entendu dire qu'il fallait justement éviter de donner soi-même les repas à heures fixes, sinon ils ont tendance à se jeter dessus. Et puis, il suffit que je m'absente à l'heure prévue, et tout est chamboulé.
      J'ai en réalité adopté le même mode de fonctionnement que la famille d'accueil avait avec lui avant qu'il ne vienne à la maison. Il a une gamelle un peu transparente avec une colonne d'où descendent les croquettes. Le "bol" est un peu rempli, et le reste s'écoule doucement. Une petite fente à la base de la "colonne" où sont stockées les croquettes lui permet de glisser sa patte pour en faire tomber d'autres. Mais ça ne l'empêche pas de toujours tout engloutir trop vite. On m'as parlé de sorte de "labyrinthe", il faudrait que je me renseigne ! ^^

      Supprimer
  3. Trop bien cet article, et super initiative d'inciter les gens à adopter des animaux âgé, dont personne ne veut :( (tout comme les chats noirs).

    Par contre j'ai pas suivi, tu avais pas un chaton il y a quelques années dont tu as du te séparer ?!

    Ça aurait été rigolo de voir la cohabitation entre les deux ^^

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Zoé !
      Je suis toujours surprise d'apprendre que les chats noirs ont du mal à trouver une famille ... Pour moi, ça n'as aucun sens !
      J'ai moi-même eu un chat (qui vit toujours avec mon ex), que nous avions trouvé dans un parc, et jamais nous n'avions pensé aux superstitions ou autres ...
      Mais bon ...
      Concernant June (si c'est d'elle dont tu parle), effectivement, j'ai dû m'en séparer. Elle est désormais dans une famille où elle peut avoir un accès à l'extérieur, ainsi qu'un appartement beaucoup plus spacieux que le mien. J'ai eu une très grande peine à m'en séparer mais ça aurait été égoïste de la forcer à vivre là où je suis alors qu'elle était clairement pas heureuse. Elle as fait un séjour chez une amie pendant un mois, avec d'autres chats et un jardin, et tout allait hyper bien, alors que chez moi elle était malheureuse, limite agressive et s'enfuyait dés qu'elle le pouvait alors que je vis sur un boulevard. Presque une heure de mission pour la récupérer à chaque fois ... Elle me manque mais c'est une sage décision à mon sens. Mais je t'avoue que ça n'as vraiment pas été facile ...
      Et pour une éventuelle cohabitation avec un second chat, j'espère sincèrement que Pilou vivra suffisamment longtemps pour me suivre lorsqu'avec mon copain nous prendrons la décision de vivre ensemble.
      Il a un chat (Boudu), qu'il a lui aussi adopté via l'association Félin Possible et pour l'anecdote, Boudu et Pilou ont été dans la même famille d'accueil (mais pas au même moment). Je sais d'avance que la cohabitation ne sera pas facile, mais si nous en avons l'occasion, je serais heureuse de les voir se rencontrer, et pourquoi pas vivre ensemble ! :)
      Bonne journée à toi, et encore merci pour tes mots !! ❤

      Supprimer
  4. magnifique billet, merci pour Pilou ! Etant de Félin Possible, j'ai forcément suivi son histoire.
    J'ai adopté ma première minette à 41 ans il y a 4 ans, chez Félin Possible. Aya avait alors 9 mois, je voulais une adulte mais j'ai craqué sur une junior. Aya avait été sauvé de l'euthanasie à la fourrière par Félin Possible à une heure près. Et j'y pense souvent. Aya est mon amour et un chat d'amour n'égayerait pas ma vie si Félin Possible n'avait été là. Et Aya est heureuse chez moi. D'ailleurs, depuis, j'ai adopté tsingy et Praslin. Aya m'a fait découvrir le monde félin, ce qui fut pour moi une réelle révélation. Depuis, je suis bénévole chez Félin Possible et à la SPA, et je ne compte plus les chats accueillis chez moi ou sauvés par trappage. Aya a été sauvé par Félin Possible, et grâce à elle, je sauve plein d'autres chats !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Géraldine !
      Je me souviens qu'à l'époque du premier article vous l'aviez partagé sur la page FB de l'asso et je suppose que c'est à nouveau de vous que viens le partage de ce nouvel article au même endroit ! Merci à vous !!
      Merci pour votre témoignage avec Aya !! C'est vrai que depuis que Pilou est entré dans ma vie, je suis bien plus sensible au sort des vieux chats et je sais d'avance que si un jour je reprends un autre chat, il y a des chances pour que son histoire à lui influence mon choix. :)

      Supprimer
  5. Bonjour !
    Étant l'ancienne famille d'accueil de Pilou, je ne saurais exprimer à quel point j'ai été ravie de lire cet article et de voir que, au-dela de vous entendre particulièrement bien avec Pilou, vous preniez le parti de défendre les vieux chats
    Je suis vraiment ravie, et je vous souhaite une excellente continuation à vous deux!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis tombée amoureuse de ton chat ça y est ahah ! Plus sérieusement, je trouve ton geste formidable, je pense me pencher vers une adoption de ce genre quand je me déciderais à prendre un chat.

    Des bisous à Pilou !

    RépondreSupprimer
  7. Il est tellement beau ! :) C'est génial si tu as donné envie à des personnes d'adopter ! Si je prenais un chat (et j'aimerais beaucoup), j'irais moi aussi en refuge.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce très beau partage d'expérience ! C'est un très beau geste que tu as fait là et je suis d'accord avec toi, il y a vraiment beaucoup de chats à gâter dans les refuges et c'est une bonne chose pour eux d'essayer de les en sortir !
    J'ai moi-même été famille d'accueil pour un jeune chat de 3 mois, tu peux retrouver mon article sur ce sujet ici si tu veux :
    https://eclatdesoit.wordpress.com/2015/11/24/chagall/

    RépondreSupprimer
  9. Ce chat est tellement beau <3 Le fait qu'il vomisse souvent, j'avoue j'aurais du mal :(
    Mais si tu es heureuse et lui aussi, c'est sûr que tu as bien fait de le recueillir. C'est une belle histoire :-)

    RépondreSupprimer

Lire la suite Lire la suite Lire la suite