Comment se faire respecter par ses parents ?

2

Le triangle du respect dans la famille : comprendre les mécanismes du manque de respect

Lire également : Où aller à 1h de Paris ?

Dans son livre « Grosses colère et Petits Dramas », Florence Renaux aborde le manque de respect des enfants en s’appuyant sur le concept d’un triangle de respect. Selon elle, le respect est au cœur de ce triangle, dont les trois points sont interconnectés :

1. Je me respecte

A voir aussi : Comment punir les enfants pas sages ?

2. Je respecte mon enfant

3. Mon enfant me respecte

1. Je me respecte

Selon Florence Renaux, le concept de respect commence par lui-même : se respecter signifie s’accepter comme un et prendre au sérieux vos sentiments, émotions, besoins et limitations personnelles.

Se respecter signifie sur vous-même, vos limites, vos limites, vos en écoutant les messages qu’il vous envoie. Prenez le temps d’aller courir, par exemple, si vous êtes contrarié. Le respect de soi prend aussi soin de vos besoins, de votre espace, de votre temps. — Florence Renaux

Florence Renaux croit que vous ne vous sentez pas coupable si vous vous respectez l’un l’autre. Au contraire, en faisant ce qui est bon pour vous-même, vous assumez la responsabilité . Nos sensations corporelles, nos émotions liées à nos besoins forment la boussole qui indique le chemin du « bien pour vous-même ».

respect pour vous-même dépend del’amour de soi Le et de la valeur que vous vous donnez.

Si vous vous dites que vous êtes précieux, que vous êtes une bonne personne, que vous faites de votre mieux, vous vous respecterez. Si vous acceptez votre corps, vous aurez de l’appréciation pour cela et vous voudront le respecter.

Il est donc important de se respecter pour respecter les autres et être respecté par les autres. Un parent qui dit oui à ses enfants pour leur donner du plaisir alors qu’il ne le veut pas, par crainte de conflit ou de peur de ne pas être aimé, ne se respecte pas dans le sens où il ne se soucie pas de ses propres besoins.

Prendre soin de nos besoins en tant que parents signifie nous affirmer pour nos besoins et non contre l’enfant :

  • voulons -nous faire cela ?
  • avons -nous lepouvoir  ?
  • N’ est-il pas probable que des conflits ultérieurs soient causés en raison d’une fatigue accrue, d’un sentiment de manque de reconnaissance des efforts déployés ?
  • est-il possible de trouver une solution commune qui répond aux besoins de est-ce que justice à tout le monde ?

Dans le même temps, l’empathie et la compréhension des émotions et des besoins qui sous-tendent le comportement de l’enfant aident à désamorcer les conflits.

Florence Renaux propose deux questions pour étudier notre relation afin de nous respecter. Les réponses à ces questions sont l’occasion d’en apprendre davantage sur nous et sur notre relation avec nos enfants :

  • Comment puis-je m’aimer ? Par exemple : « Je m’aime quand je prends du temps pour moi et écoute mes besoins. J’écoute de la musique joyeuse pour être de bonne humeur, je joue un sport que j’aime laisser aller, la méditation est joyeuse (e), je m’entoure de gens que j’aime. »
  • Comment puis-je parler de moi ? Qu’ est-ce que je pense de moi-même, de qui je suis, de ce que je fais, de mon corps ?

2. Je respecte mon enfant

Selon Florence Renaux, une fois que vous regardez respectueux de soi, le concept de respect peut évoluer de l’autre côté. Il rappelle que le principe de l’autogouverner s’applique aux enfants :respecter un enfant signifie accepter un tel enfant.qu’ il est et non comme nous le souhaiterions (plus mince, plus rapide, moins sensible, meilleur en classe, amoureux de musique classique ou visites au musée…).

Respecter un enfant signifie prendre soin de son corps par rapport à ses limites personnelles (respect de son « non »), écouter ses émotions sans vouloir les censurer ou les arrêter ; c’est aussi se soucier de ses besoins, de son espace , de son temps prendre soin et respecter son intimité et ses affaires personnelles (ne pas entrer dans la pièce sans frapper, ne pas lire le journal, respecter la façon dont l’enfant dépense son argent de poche…). Par exemple, s’il est contrarié et fatigué, demandez-lui ce qu’il a besoin pour être meilleur et rajeunir.

De même, le respect rime avec responsabilité (si vous respectez un enfant, vous ne vous sentez pas coupable, nous le rendons responsable). Nous avons ensuite discuté en termes de réparations plutôt que de pénalités. Un exemple classique est celui d’un enfant qui casse un verre : il suffit de lui dire où se trouvent la pelle et la brosse, afin qu’il puisse ramasser les décombres sans désespoir ou malice, seulement du point de vue de la responsabilité et de la réparation.

Si vous lui dites qu’il a une valeur, qu’il est une bonne personne, qu’il fait de son mieux, vous le respecterez. Il sentira qu’il a de la valeur à vos yeux et il se sentira respecté et respectera aussi son corps. —Florence Renaux

Encore une fois, des questions simples peuvent conduire à notre respect pour nos enfants seront à nouveau pris en compte :

  • Comment aimer mon enfant ? Par exemple, « Je l’aime quand je prends le temps d’être avec lui. En écoutant ses besoins et en l’amenant à prendre soin de ses besoins et à le laisser faire ce qui est bon pour lui. »
  • Comment je parle de lui ? Que dois-je penser de lui, de qui il est, de ce qu’il fait de son corps ? Par exemple : « Pour moi, mon enfant a une valeur. Il a un trésor en lui. Il a un énorme potentiel. Il est intelligent, il aime les gens, et il est drôle. »

3. Mon enfant me respecte

Florence Renaux croit qu’un enfant qui parvient à manquer de respect parce qu’il ne se sent pas entendu ou respecté . On pourrait ajouter qu’il reproduit ce qu’il a vu ou entendu, et qu’un tel enfant doit recevoir des compétences émotionnelles et relationnelles à de le faire différemment (en copiant les comportements et la confiance au lieu de punition ou de critique).

L’ enfant vous respecte s’il vous accepte autant que vous l’êtes, et non comme vous le souhaitez. Il respecte vos limites, votre espace, votre temps, parce qu’il a compris le cadre bienveillant pour toute la famille. S’il vous respecte, il n’utilisera pas la culpabilité, le chantage ou la peur. — Florence Renaux

Florence Renaux propose deux questions pour étudier la relation avec le respect des enfants :

  • Demandez à votre enfant comment il vous aime ? Par exemple : « J’aime quand vous passez du temps avec moi à faire des choses ensemble et à parler de tout. »
  • Comment parle-t-il de toi ? Qu’ est-ce qu’il pense de toi, de qui tu es, de ce que tu fais ?

respect se comporte comme un boomerang : le respect pour vous-même et pour les autres prend la forme du respect des autres. UN enfant respecte les adultes pour qui il est évalué Le , qui sont de la valeur pour lui dans une relation de confiance sur la réciprocité.

Source : Big Trouble et Petit Drame (Parents au Top) de Florence Renaux (Eyrolles Editions). Disponible dans la bibliothèque, la librairie ou sur le web.

Commandez de grands drames en colère et petits sur Amazon, sur Decitre, Cultura ou Auflafnac

vous pourriez aussi aimer