dimanche 17 juillet 2016

J'ai vu / J'ai aimé (ou pas ...) #4 .

La dernière fois que je vous ai parlé de films sur le blog me semble remonter à une petite éternité. Et, effectivement, en cherchant dans mes archives, le dernier article de la catégorie "J'ai vu / J'ai aimé (ou pas ...)" remonte à janvier 2015 ! ...
Alors certes, depuis cette période, j'ai vu et aimé un très grand nombre de films, mais il est logiquement impossible de les répertorier dans un seul et même article, tant pis. C'est le jeu des publications très irrégulières de l'époque. 
Je vous présente donc, six films vus plus ou moins récemment, que j'ai apprécié du premier au dernier ! 

(Si je peux vous donner un seul et unique conseil, c'est de regarder les films sans regarder les bandes annonces ! Elles dévoilent toujours bien trop de scènes importantes. Laissez-vous guider par le synopsis, l'appréciation n'en sera que meilleure !)


MON ROI
(bande annonce)
Synopsis : Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l'histoire tumultueuse qu'elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l'homme qu'elle a adoré ? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c'est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer ...

J'ai toujours été très admirative du travail de Maïwenn. Je l'ai découverte, il y a quelques années, avec le film "Pardonnez-moi" qui parle de son parcours familial, sa relation conflictuelle avec son père, comme une sorte de documentaire sur sa vie. Puis ensuite il y a eu "Polisse", réel coup de coeur, qui n'as fait qu'aiguiser mon appréciation de cette femme.
Et dernièrement, le film "Mon Roi". Je n'en avais que très peu entendu parler, et la seule information en ma possession était qu'il traitait du très sensible sujet des pervers narcissique (dans ce film, il est incarné par Vincent Cassel). Autant dire que ce film est surement celui qui m'as le plus touchée depuis un très grand nombre d'années, me permettant d'ouvrir les yeux sur ce comportement qui comporte différents "degrés" de perversion (dans ce film, Vincent Cassel me semble jouer le rôle d'un pervers narcissique à un degré plutôt "soft", à vrai dire ...). Un homme aussi drôle et généreux que menaçant et destructeur. Les extrêmes se mélangent. Un film bouleversant, magnifique, qui traite d'un sujet relativement difficile (voir impossible) à déceler pour l'entourage de la personne qui subit.
Plus récemment, j'ai également vu le film "Respire" de Mélanie Laurent, qui traite du même sujet, sous un angle différent, mettant en avant deux jeunes filles qui partage une "amitié" teintée de perversion narcissique et d'harcèlement. Deux très bons films à regarder.

Mon avis : ❤❤❤❤❤

BELGICA
(bande annonce)
Synopsis : Jo et Frank sont frères, et comme souvent dans les familles, ces deux-là sont très différents. Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée et sans surprise, propose à Jo de le rejoindre pour l’aider à faire tourner son bar. Sous l'impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines the place to be…

Quel chef d'oeuvre ...  J'aimerais pouvoir oublier ce film, et le regarder encore et encore ... Après le film "Alabama Monroe", merveille cinématographique qui avait obtenu le césar du meilleur film étranger en 2014, Felix Van Groeningen nous a livré, une fois de plus, un film parfaitement réalisé. J'ai découvert cette pépite au cinéma, et c'est sans doute, pour le moment, le meilleur film que j'ai eu l'occasion de voir en 2016. À voir absolument !!

Petit secret de tournage en guise de bonus : L'univers du film étant centré sur une boîte de nuit, il fallait que la musique colle le plus possible à l'ambiance survoltée des nightclubs. Pour ce faire, Felix Van Groeningen a fait appel au groupe d'électro-rock belge Soulwax qui s'est chargé de composer la bande originale du film. Le groupe a travaillé sur la musique du film pendant plus d'un an, créant chaque morceau spécialement pour le long-métrage. Par ailleurs, Soulwax s'est également investi de manière plus profonde en créant carrément de toutes pièces les deux groupes présents dans Belgica, The Shitz et They Live.

Mon avis : ❤❤❤❤❤


THE FUNDAMENTALS OF CARING
(bande annonce)
Synopsis : (N'ayant rien trouvé de très intéressant sur internet, voici ma description personnelle du synopsis de ce film). Ben vient d'obtenir son diplôme d'aide soignant. Après un passé douloureux, il est prêt pour ce nouveau travail, et la règle fondamentale qu'il a apprise durant ses cours est celle-ci : "La base du métier d'aide-soignant c'est de prodiguer des soins avec empathie, mais avec le moins d'émotions possible". Il va donc s'occuper de Trevor, un jeune de 18 ans, atteint de dystrophie musculaire de Duchenne qui passe sa vie à regarder la télé, mange des gaufres et des saucisses matin, midi et soir, et passe une heure au parc chaque semaine. Ben va le sortir de son train de vie habituel, et tous deux vont apprendre beaucoup de cette aventure digne d'un road-movie des plus émouvants. 

Il fallait bien que je finisse par parler un peu de Netflix, puisque le dernier film "Original by Netflix", sortie le 24 juin, est une vraie merveille et m'as réellement beaucoup touchée. La scène de la rencontre entre les deux acteurs principaux est très drôle et marquante, et annonce clairement le ton du film, qui se veut plein d'humour. J'ai ri, souri, pleuré à de nombreuses reprises. Ce film est une merveille. Et vous pouvez clairement l'ajouter à la liste des films qu'il faut voir impérativement (ou le lancer tout de suite), sans même regarder la bande annonce (si ce n'est pas déjà fait), tellement je suis persuadée qu'il vous touchera tout autant que moi. 

Mon avis : ❤❤❤❤❤


UNE DRÔLE D'HISTOIRE
Synopsis : Craig, 15 ans, fait une dépression nerveuse. Il est envoyé à l'hôpital psychiatrique mais suite à une erreur de dossier, il se retrouve dans le département des adultes. Il va rencontrer plusieurs d'entre eux, bien plus fous que lui !

Après avoir regardé "The Fundamentals of Caring", j'ai eu envie de le recommander à quelques amis, tellement il m'as touchée, et l'un d'eux, qui partage un bon nombre de mes goûts en matière de films et de musiques, m'as conseillé de regarder "Une drôle d'histoire", lui aussi disponible sur Netflix. Le personnage principal, complètement paumé et incertain, qui peine à trouver sa place, m'as beaucoup touchée, et m'as quelque peu fait penser au personnage de Charlie dans le film "Le monde de Charlie". J'ai pleure, forcément. Et je vous recommande ce film, bien évidemment.

Mon avis : ❤❤❤❤❤

ROOM
(bande annonce)
Synopsis : Jack, 5 ans, vit seul avec sa mère, Ma. Elle lui apprend à jouer, à rire et à comprendre le monde qui l’entoure. Un monde qui commence et s’arrête aux murs de leur chambre, où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu. L’amour de Ma pour Jack la pousse à tout risquer pour offrir à son fils une chance de s’échapper et de découvrir l’extérieur, une aventure à laquelle il n’était pas préparé.

Un autre chef d'oeuvre, avec ce film très dur et bouleversant qui traite de l'enfermement d'une mère et de son fils (j'ai d'ailleurs vu en Jack une petite fille tout au long du film). J'ai été tenu en haleine à certains moments particulièrement fort du film, complètement plongée dans l'histoire de ce duo emprisonné et totalement coupé du reste du monde.

Mon avis : ❤❤❤❤❤


EXTRÊMEMENT FORT ET INCROYABLEMENT PRÈS
(bande annonce)
Synopsis : Oskar Schell, 11 ans, est un jeune New-Yorkais à l'imagination débordante. Un an après la mort de son père dans les attentats du World Trade Center, le "jour le plus noir", selon l'adolescent, il découvre une clé dans les affaires du défunt. Déterminé à maintenir un lien avec l'homme qui lui a appris à surmonter ses plus grandes angoisses, il se met en tête de trouver la serrure qui correspond à la mystérieuse clé. Tandis qu'il sillonne la ville pour résoudre l'énigme, il croise toutes sortes d'individus qui, chacun à leur façon, sont des survivants. Chemin faisant, il découvre aussi des liens insoupçonnés avec son père qui lui manque terriblement et avec sa mère qui semble si loin de lui, mais aussi avec le monde déconcertant et périlleux qui l'entoure...

Dans ce film, Thomas Horn, le petit garçon qui interprète le rôle d'Oscar est juste incroyablement doué pour son âge. Dans sa position de gamin très autoritaire et déterminé qui ne lâche rien pour parvenir au bout de son aventure, il nous offre à travers ce film une émotion continue. L'histoire traite de deux sujets très lourds, comme la perte d'un parent et l'évènement tragique du 11 septembre. Un film profondément touchant, à découvrir.

Mon avis : ❤❤❤❤


Et vous alors, vos avis ? Des films à conseiller ?

dimanche 10 juillet 2016

Eat in a bowl : Pudding de chia.

Début mars, je partageais avec vous une recette de porridge (ici), à réaliser pour les matins où vous avez envie de vous préparer quelque chose de consistant, mais qui demandait malgré tout d'avoir un peu de temps devant soi afin de tout préparer, puisque la recette comprends une étape de cuisson.
J'adore me faire du porridge lors de certains de mes jours de repos, mais il est vrai que je suis amenée à me préparer ce genre de petit déjeuner assez occasionnellement car cela demande un peu de préparation.
Cette fois-ci, un dimanche matin, de nouveau, je partage avec vous une autre recette à réaliser pour le premier repas de la journée, qui reste semblable au principe du porridge, tout en vous demandant très peu de temps pour sa réalisation. J'ai nommé : le pudding de chia.


Le pudding de chia est une recette qui vous servira de base pour un petit déjeuner à déguster, comme je les aime, dans un bol, dans lequel vous pourrez recouvrir votre préparation de fruits frais, graines, fruits secs, et que vous pouvez même agrémenter de yaourt, d'une compote ou même, l'été arrivant, d'une base glacée. 


La recette du pudding de chia est extrêmement simple à réaliser et demande très peu de temps, puisque toute la recette consiste à laisser reposer vos ingrédients au frais.

Vous avez pour cela besoin de :

- graines de chia 
- lait végétal (lait d'amande, de soja, de noisette, d'avoine, ...)

Dans un récipient, versez trois à quatre cuillères à soupe de graines de chia, puis recouvrez-les du lait végétal de votre choix (pour ma part, j'ai une préférence pour le lait d'amande vanillé). Il faut que le lait recouvre les graines de chia, sans pour autant les noyer. Mélangez un peu votre préparation (vous pouvez, à votre convenance, y ajouter un tout petit peu de miel ou de sirop d'agave) et laissez reposer au frigo. L'idéal est de le préparer la veille, avant de vous coucher, mais personnellement, il m'arrive de le préparer dès mon réveil, de me préparer en attendant ou de laisser passer une petite demi-heure, pour que la recette soit prête à être dégustée. Il vous suffira de surveiller votre préparation, pour juger du temps qu'il reste ou non, à laisser "gonfler" votre pudding. La consistance de cette recette, une fois prête, me fait penser à une sorte de riz au lait.

Vous pouvez laisser reposer votre pudding directement dans le bol, si vous décidez de vous en servir comme base, puisqu'il ne vous restera ensuite qu'à le recouvrir selon vos envies. Personnellement, lors de la réalisation de celui-ci, j'ai couvert le fond de mon bol d'une base de yaourt à la figue et au miel (une compote de pommes maison devrait aussi être, je pense, une très bonne idée pour une future préparation), puis j'ai ajouté mon pudding de chia (qui avait donc reposé dans un autre récipient) que j'ai ensuite recouvert de fruits.


Pour cette recette, mon "topping" était constitué de bananes, que j'ai recouvertes de graines de chia "brutes", de bananes séchées et d'un filet de caramel, de myrtilles, d'amandes et de baies de goji.

De plus, je m'étais préparé un thé glacé maison "Icy Pamplemousse" grâce à la nouvelle gamme de thés glacés Kusmi Tea. Vous pouvez retrouver la recette de celui-ci juste ICI, dans un article publié il y a un peu plus de deux semaines sur le blog.

Il ne vous reste alors qu'à tester, si cette recette vous intéresse votre version personnalisée du pudding de chia. Bon appétit ! 


(Si vous avez un compte Instagram et que vous reproduisez cette recette après avoir lu l'article, n'hésitez pas à me mentionner (@molaireettentacules), que je puisse voir vos préparations !)

Et vous, avez-vous pour habitude de vous préparer ce genre de petit déjeuner ? Avez-vous d'autres variantes ? :)

samedi 9 juillet 2016

"Recyclage" - Jean JULLIEN • Le Voyage à Nantes (2016)

Depuis le 1er juillet, et jusqu'au 28 août, Nantes accueille la cinquième édition du "Voyage à Nantes", qui est, depuis 2012, un événement estival très attendu de tous. 
La ville est, toute l'année, assaillie d'évènements culturels, de curiosités urbaines, et d'une armée de choses à découvrir tout au long de votre cheminement dans les rues de Nantes, en vous laissant surprendre par les petites merveilles que dissimule cette ville surprenante, qui arrive facilement à conquérir tous ses visiteurs et ses habitants, de par sa richesse culturelle. Mais lors de l'annuel "Voyage à Nantes", tout ceci prends bien plus d'ampleur !
Cet été, j'ai la chance de pouvoir profiter de trois semaines de vacances en Juillet, et c'est donc l'occasion pour moi de prendre le temps de découvrir le programme du Voyage à Nantes de cette année. 

Pour l'édition 2016, l'artiste Jean JULLIEN, créateur du Nid (le bar situé au 32ème et dernier étage de la Tour de Bretagne, abritant un immense oiseau blanc, à moitié endormi, qui veille sur la ville) a décidé d'afficher certaines de ses illustrations, un peu partout dans Nantes, avec son exposition urbaine "Recyclage". 
Originaire de Nantes, il est connu dans cette ville pour ses illustrations, que l'on peut découvrir dans le Nid et plus récemment, il s'est fait connaître de tous, puisqu'il est l'auteur du symbole "Pray for Paris", partagé lors des attentats de 2015.
Selon une interview parue sur Ouest France, Jean JULLIEN aurait dispersé 62 affiches partout dans la ville (et moi qui pensais à la base photographier toutes les affiches et vous les présenter dans un article, heureusement que j'ai revu mon idée à la baisse !), placardées principalement sur des panneaux d'affichage électoral ou des arrêts de bus. 
Il nous invite donc à découvrir les différents lieux d'affichages, comme une sorte de jeu, afin de prendre connaissance de ces affiches tout au long d'une promenade dans la ville.

En écrivant cet article, j'ai discuté avec un ami de cette oeuvre, qui m'as tout simplement dit "elles sont tristes ses affiches !". Et c'est, je pense, le genre de sentiments et de réflexions personnelles que l'artiste as souhaité nous proposer, puisque ses dessins sont, pour certains, en lien avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Mon ami Arthur, qui exprime de la tristesse à la vue de ces dessins, décrit très bien, à mon sens, l'idée cachée derrière toutes ces affiches, désignant le travail de Jean JULLIEN, comme étant une "bonne interprétation du monde d'aujourd'hui", puisqu'il est vrai qu'elles sont terriblement criantes de vérité, si vous décidez de vous attarder un peu sur les scènes que nous offre l'artiste. 

En apprenant l'existence de cette exposition à ciel ouvert, je souhaitais parcourir la ville à vélo afin de prendre en photo toutes les affiches, sans exception, pour vous les présenter dans un article, puis je me suis ravisée, me disant finalement qu'il serait surement plus agréable pour vous d'en voir un petit extrait ici, et d'ensuite, si vous en avez l'occasion, partir à la découverte des autres, histoire de ne pas vous gâcher la surprise ! :) Je n'ai moi-même pas encore découvert tous les dessins, mais j'ai pris la peine de photographier celles qui se sont trouvées sur mon chemin (même si, pour le coup, j'ai dévié un peu de ma route, par curiosité).

En voici donc quelques-unes (allez-vous reconnaître, d'après les photos, les endroits où elles sont visibles au public ?) :

(Si vous voulez en voir plus, alors, BALLADEZ-VOUS ! :) )

En savoir plus sur Jean JULLIEN et le Voyage à Nantes.

(De mon côté, je vous retrouve, si tout va bien, dès demain, avec un nouvel article qui, je l'espère, vous donnera des idées pour vos petits déjeuners ! )
Lire la suite Lire la suite