mardi 24 avril 2018

Prescription Lab - Box de mars & avril .

Fin janvier, j'écrivais le premier article de cette année 2018 (à retrouver juste ICI), en vous présentant Prescription Lab et les box de Décembre et Janvier, soit les deux premiers mois de l'abonnement de 6 mois que ma mère m'as offert pour Noël dernier.
J'étais très heureuse de ce cadeau et également de vous en parler ici, sur le blog. 
J'avais d'ailleurs dans l'idée de faire trois articles pour présenter les box deux par deux (décembre & janvier / février & mars / avril & mai). Mais vous remarquerez sans doute via le titre de ce second article à propos de Prescription Lab que tout ne s'est pas passé exactement comme prévu ...

En effet, j'ai bien reçu la box du mois de Février en temps et en heures, mais ça n'as pas été le cas de la box de Mars ... J'ai dû envoyer quelques mails à l'équipe pour leur signaler que je n'avais toujours pas reçu ma box fin mars, et c'est seulement il y a quelques jours (fin avril donc) qu'elle est enfin arrivée jusqu'à chez moi ! 
Ce n'est sûrement pas de leur faute, mais cela reste malgré tout assez désagréable, il faut bien l'avouer. 
Moi qui souhaitais attendre d'avoir réceptionné la box du mois de Mars pour faire un article sur Février & Mars, j'ai finalement abandonné cette idée. Il aurait été ridicule de vous présenter le contenu du mois de Février alors que nous sommes déjà fin Avril ...
Dans cet article, je décide donc de vous présenter très rapidement la box du mois de Mars, n'ayant pas réellement eu le temps de tester les produits, en insistant cependant sur celle de ce mois-ci.
C'est parti ! 

--------------------------------------------------------------

• PRESCRIPTION LAB x AUDREY LOMBARD 
Mars 2018


Vous l'aurez compris, cette box du mois de mars était donc très attendue. Et bien que je n'ai pas vraiment eu le temps de tester les produits afin de vous donner un avis construit sur leur efficacité et leurs bienfaits, je suis malgré tout assez séduite "sur le papier". 
La box contenait : 
- l'émulsion hydratation continue Hydraskin Essential de chez Darphin
- un fluide ratifiant équilibrant de la marque Jowaé
- le gel douche Câlin à la fleur d'oranger et calendula par Prescription Lab
- une trousse de toilette Prescription Lab x Audrey Lombard


Comme je l'écrivais un peu plus haut, je n'ai pas encore eu le temps de tester les produits de cette box, l'ayant reçue il y a quelques jours, avec plus d'un mois de retard.
Pour autant, son contenu me plaît. Moi qui vient de terminer ma crème hydratante, je suis ravie de trouver dans cette box l'émulsion hydratante continue Hydraskin Essential de Darphin. Le fluide matifiant équilibrant de Jowaé formulé pour les peaux mixtes à grasses, même sensibles, me semble intéressant. À tester. Pour finir, je suis contente de trouver un gel douche de la marque Prescription Lab dans cette box mais je n'en attends rien de particulier. C'est sans doute un produit que je serais heureuse de trouver dans ma salle de bains quand je me retrouverais sans rien. Point.
Petit bonus : cette fois-ci les produits n'étaient pas envoyés dans une box classique mais dans une trousse de toilette Prescription Lab x Audrey Lombard. Je n'aime pas vraiment l'imprimé léopard (mais je ne doute pas qu'il plaira sans doute à la grande majorité des abonnées) mais son tissu d'apparence très solide est fort appréciable et je m'en servirais malgré tout comme trousse de toilette pour mes déplacements. 

Dans l'ensemble, j'aime le contenu de cette box, bien que je trouve le contenu un peu "simpliste" comparé aux précédentes box que j'ai reçues, plus originales et travaillées. 

(Fiche récapitulative de la box à retrouver ICI sur le site de Prescription Lab).

--------------------------------------------------------------

• SUPERNATURE 
Avril 2018


Cette box est l'avant-dernière de mon abonnement de 6 mois et autant dire que je ne suis pas du tout déçue par son contenu ! Bien au contraire ! Elle m'as d'ailleurs un peu réconciliée avec Prescription Lab quand j'étais déçue de ne pas recevoir la box du mois de Mars. Avec ce type de soucis, vous attendez encore davantage que la box suivante soit à la hauteur, et c'était le cas ! 
Elle contenait : 
- l'essence botanique perfectrice de peau Aqua Magnifica de chez Sanoflore
- la mousse nettoyante Fleur de Vigne de Caudalie
- un sérum perfecteur de peau Algues Marines + Nacres par Prescription Lab
- le lait nutrition-fluide TriXena de chez Avène


Avant dernière box ! Ça sent la fin de l'abonnement ... Et je suis presque triste. 
Déjà cinq mois que je recevais ma petite box Prescription Lab et me dire que c'est bientôt terminé me chagrine un peu. Mais cette box me plaît beaucoup ! Fort heureusement ! 
J'étais vraiment RAVIE de trouver l'Aqua Magnifica de chez Sanoflore dans cette box du mois d'avril, dont j'avais beaucoup entendu parler, notamment via Florence (a.k.a La Mouette). L'odeur est très puissante mais toutefois agréable (et me fait penser au petit liquide qu'on utilise pour ce rincer chez le dentiste, vous ne trouvez pas ?! ...) et j'adore la fraîcheur de ce produit ! 
Sur le papier, l'essence botanique perfectrice de peau Aqua Magnifica est (*attention pavé*) "composée à 99% d'ingrédients naturels dont 25% bio. Son complexe breveté de 9 huiles essentielles bio antibactériennes, purifiantes, exfoliantes et antioxydants, associé à un totum (?) de menthe poivrée bio, libère la peau des impuretés, calme les réactions d'inflammation et d'oxydation du sébum à l'origine des imperfections, déloge les bactéries sans déstabiliser l'écosystème cutané, stimule la desquamation et resserre les pores". 
Tant de promesses que j'ai presque cru à une potion tout droit sortie de Poudlard ! Honnêtement, bien que je l'utilise quasi quotidiennement depuis que j'ai reçu la box, je n'ai pas l'impression d'avoir à ce point une nouvelle peau mais j'aime énormément sa fraîcheur et son odeur ! 


J'avoue ne pas encore avoir eu l'occasion de me servir du lait nutri-fluide d'Avène mais j'aime beaucoup le reste des produits de cette box. 
Le sérum perfecteur de peau de chez Prescription Lab aux algues marines et nacres est très agréable à utiliser et le sérum est réellement nacré, la mention sur le flacon n'est pas mensongère, loin de là !
Je m'en sers comme base pour fixer mon maquillage mais par contre, je trouve que le flacon pipette (propre aux sérums) n'est pas du tout une bonne idée. En effet, le sérum est bien trop épais pour être utilisé dans ce type de contenant. Je suis contrainte de tremper la pipette dans le flacon et de "l'essuyer" sur ma peau. Dommage ...
Pour en finir avec le contenu de cette box, je suis très séduite par la mousse nettoyante Fleur de Vigne de Caudalie. Le produit est de belle taille et je l'utilise tous les jours, matin et soir, pour nettoyer mon visage. Je fais une ou deux pressions sur l'embout pompe directement sur l'éponge Konjac de Clémence & Vivien (dont je vous ai déjà parlé ICI) et je masse doucement mon visage. J'adore ce produit ! 

(Fiche récapitulative de la box à retrouver ICI sur le site de Prescription Lab).


J'attends désormais avec une certaine impatience la toute dernière box de mon abonnement de six mois. En espérant qu'elle sera à la hauteur de toutes les autres ! Malgré une légère déception dû à la réception de la box du mois de Mars, je suis pour le moment conquise par Prescription Lab
À voir si je jugerais, à la fin des six mois, de faire un article "bilan" pour vous donner mon avis global au sujet de cet abonnement (qu'en dites-vous ?).

Et pour celles (et ceux) qui souhaiteraient s'abonner à Prescription Lab, je peux bien évidemment vous parrainer, afin de vous faire profiter d'une réduction de 5€ sur votre première box, grâce à ce lien.

--------------------------------------------------------------


Et vous, êtes-vous abonné(e)s à la box PRESCRIPTION LAB ? 
Qu'en pensez-vous ?

vendredi 20 avril 2018

La maison du mochi.

Vous connaissez peut-être les mochis, ces petites pâtisseries traditionnelles japonaises rondes à base de riz gluant. En France, nous les connaissons soit glacés, soit très industrialisés. On en trouve très facilement dans les épiceries japonaises, dans des petites boîtes en cartons, pour quelques euros, mais sans offense, si vous pensez que les mochis sont comme ça ou (pire) encore, comme ça, sachez qu'en réalité, les vrais mochis sont totalement différents.
Si vous commandez des mochis en guise de dessert dans certains restaurants japonais (ou même chez Sushi Shop), il est fort probable qu'on vous serve des mochis glacés (souvent aux parfums mangue / fraise / coco / vanille / chocolat - comme on peut en voir un exemple ici). C'est bon, certes, mais ça n'as rien à voir avec les mochis traditionnels. 
Personnellement, je préfère encore aller en acheter un ou deux en piochant dans le congélateur de chez Mon Panier d'Asie à Nantes (au 11 rue des Halles) qui sont honnêtement très bons, bien que glacés.


Cependant, j'ai découvert il y a quelques mois, et ce grâce à une publication de Yasmine (a.k.a Laurelas du très joli blog Whatever Works) sur son compte Instagram, qu'il existait "La Maison du Mochi", un atelier près de Tours, qui confectionne des mochis traditionnels "à la française".
Ce petit atelier, installé en plein coeur d'une gare, ne vends pas sur place (bien qu'il soit possible d'en trouver dans certaines boutiques sur Paris, Tours, Cannes et Aix en Provence) mais propose d'envoyer ses petites créations directement chez vous.
En apprenant la nouvelle, j'ai presque sauté au plafond et il y a quelques jours, j'ai osé contacter La Maison du Mochi et huit jours plus tard je recevais le coffret Découverte afin de justement découvrir tous les parfums conçus artisanalement par Mathilda et son équipe. 


Mais le mochi, après tout, c'est quoi ? Parce que si vous ne connaissez pas du tout cette petite pâtisserie japonaise, vous pourriez être très surpris(es) par la texture ! 
Confectionné à base de riz gluant, de sucre et d'eau, le mochi est une sorte de petite boule à la texture à la fois élastique et douce, poudreuse, qui renferme en son coeur une base de pâte de haricot sucrée. 
La texture de l'enveloppe du mochi peut surprendre, très "caoutchouteuse" et collante, mais très fondante à la fois. Le coeur lui, est bien souvent plus ferme. Le "principe" étant justement de jouer sur les différentes textures. 
Bien souvent, on déguste les mochis accompagnés d'une boisson chaude, puisque traditionnellement servi lors de la cérémonie du thé au Japon. Il est aussi naturellement sans gluten et vegan.


Avec La Maison du Mochi, Mathilda Motte semble tirer son épingle du jeu en étant, à ma connaissance, la seule à proposer des mochis faits-main, fabriqués en France, en respectant les traditions japonaises. C'est d'ailleurs lorsqu'elle part vivre au Japon en 2011 que Mathilda découvre "l'univers tendre et poudré du mochi, et en tombe amoureuse". À son retour en France, elle peine à trouver ses petites pâtisseries qu'elle affectionne et décide d'en confectionner elle-même en choisissant des parfums peu traditionnels comme la rose, la pistache ou l'amande. 
En octobre 2015 elle publie un livre de recettes et au printemps 2016, Mathilda crée La Maison du Mochi pour faire de la vente en ligne et organiser des ateliers de cuisine pour transmettre sa passion du mochi. 


Passons maintenant à la dégustation de ses petits mochis "made in France".
J'ai donc choisi de recevoir un coffret Découverte  afin de pouvoir goûter à tout les parfums que Mathilda propose à la vente. Il se compose de huit parfums, dont le mochi du mois :
Amande / Anko / Bergamote / Matcha / Sakura (mochi du mois d'avril) / Rose / Sésame Noir / Yuzu.
Il existe bien évidemment différents coffrets. Et vous pouvez même composer le votre sur-mesure, si par exemple vous êtes accro au matcha ou à l'anko. À vous de choisir !
Petit point conservation avant de passer à mon avis sur chacun des parfums du coffret : les mochis sont envoyés le lendemain qui suit leur confection, et une fois réceptionnés vous pourrez les conserver jusqu'à huit jours. Ils se conservent dans un endroit frais et sec, ou au réfrigérateur. Et vous pouvez même les conserver un mois au congélateur ! 


- SÉSAME NOIR : Mon grand favori. ❤ Ce mochi est très courant au Japon et je ne suis pas déçue. Bien au contraire. Tellement que je serais capable de commander une boîte uniquement composée de mochis au sésame noir. Plus ferme que les autres parfums du coffret, il permet d'apprécier le jeu de texture du mochi daïfuku. 
ROSE : C'est la surprise de ce coffret. Tellement surprenant et parfumé ... Impossible de douter qu'il s'agit là d'un mochi à la rose. Le goût est puissant, fleuri, peu sucré. Moi qui n'apprécie généralement pas beaucoup les aliments/boissons parfumés à la rose, j'ai été agréablement surprise par celui-ci.
MATCHA : Puissant et doux à la fois. Mais pourtant pas aussi fort que ce à quoi je m'attendais, et dans un sens, tant mieux ! Le matcha, on aime ou on déteste, il n'y a pas vraiment de juste milieu. C'est une saveur très particulière, qui ne ressemble à rien d'autre. Cependant, le mochi au matcha de Mathilda peut, à mon avis, convenir aux palais les plus difficiles. 
AMANDE : Comme je m'y attendais, le mochi à l'amande est très doux, subtil et peu prononcé. Cependant, je m'attendais à sentir davantage le goût de l'amande. Un peu déçue donc.
YUZU : Très fort et très puissant !! On sent bien le goût du yuzu, un agrume qui personnellement me fait penser au citron.
SAKURA (parfum du mois) : Malheureusement, je suis assez déçue par ce parfum. J'en attendais beaucoup, curieuse de découvrir ce mochi en quantité limitée, et je n'ai pas vraiment senti le goût de la fleur de cerisier. Dommage.
BERGAMOTE : Un mochi très surprenant avec un fort gout de thé ! Fleuri, puissant, un peu amère. C'est sans doute celui que j'ai le moins aimé. 
ANKO : Tout comme le Sésame Noir, le mochi à l'anko est un grand classique. On sent bien le goût de la pâte d'haricot rouge. Il est plus ferme, plus consistant, et j'aime assez cette texture dans les mochis. Un de mes parfums favoris du coffret ! 

En somme, c'est là une très belle découverte ! Les mochis de "La Maison du Mochi" sont bien différents de ceux qu'on peut trouver dans certaines épiceries et restaurants japonais en France. Rien à voir ! Ici, on sent bien les différentes textures, les parfums très puissant, la douceur de l'enveloppe du mochi, très poudreuse et douce mais aussi très élastique. 
Une vraie réussite !! Le prix est certes un peu élevés (28€ la boîte de 8 mochis), mais ils sont assez gros, bien consistants, et surtout faits-main, en France, en respectant la recette traditionnelle. 
(Maintenant l'idée c'est de ne pas engloutir tout le reste de la boîte ...).

--------------------------------------------------------------

• LA MAISON DU MOCHI 

SITE  INSTAGRAM  FACEBOOK  BOUTIQUE

Et vous, connaissiez-vous les mochis ?
Avez-vous déjà goûté ceux de Mathilda ? 
Quels sont les parfums que vous préférez et/ou qui vous intriguent le plus ?

jeudi 19 avril 2018

Pile à lire de printemps.

Depuis l'été dernier, vous avez sans doute remarqué que je parle beaucoup de mes lectures (surtout sur mon compte Instagram) et j'ai d'ailleurs inauguré une nouvelle rubrique sur le blog à la fin du mois de février avec le premier article concernant "Mes dernières lectures", que vous pouvez d'ailleurs retrouver juste ICI.
J'essayerais prochainement de publier à nouveau à propos des romans (et autres) que j'ai lu dernièrement, mais j'avais envie avant cela, de publier à propos de mes prochaines lectures, autrement dit de ma "pile à lire" comme on aime à l'appeler.
Bien évidemment, j'ai préféré sélectionner quelques livres plutôt que de vous assommer avec le contenu réel de ma pile à lire (il y en a encore bien trop).


En effet, depuis quelques mois, en toute honnêteté (et vous le savez sans doute déjà si vous me suivez sur Instagram) il m'arrive très régulièrement d'avoir l'occasion de commander et de recevoir des livres de la part de certaines marques ou maisons d'éditions, ce qui me permet donc d'avoir toujours quelque chose à lire.
Par exemple, grâce à Reech, une plateforme de mise en relations entre marques et influenceurs (j'ai toujours du mal à me faire à ce terme ...), je suis devenue, en août dernier, ambassadrice des éditions Robert Laffont en rejoignant "Le Cercle".
Ils me font régulièrement parvenir par l'intermédiaire d'une de mes interlocutrices chez Reech une liste de livres dans laquelle je choisis les nouveautés que je souhaite recevoir. Cela me permet de découvrir des romans que je n'aurais jamais lu sans eux, comme par exemple le dernier roman de Sophie Fontanel "Une apparition", dont je vous avais parlé dans un article sur le blog il y a quelques mois et qui m'as clairement redonné goût à la lecture. Je ne savais pas du tout que j'allais recevoir ce livre et j'ai vraiment été ravie de découvrir ce petit bijou littéraire.
Bien évidemment, ces envois de la part des éditions Robert Laffont ne sont qu'une petite partie de ce qui me permet de constituer ma pile à lire. J'aime aussi beaucoup m'inspirer des recommandations d'amis, de personnes que je suis sur les réseaux sociaux mais aussi de vos conseils à vous.
Mais Reech reste aujourd'hui un bon moyen pour moi de découvrir de beaux romans et j'avoue que j'aime énormément travailler avec eux. Ils me connaissent, savent ce qui me plaît ou non, respectent mes envies, ma façon de travailler, et il m'est d'ailleurs arrivé plusieurs fois de refuser des campagnes si je sentais que ce n'étais pas en adéquation avec mes valeurs, mes habitudes, ou tout simplement trop inhabituel par rapport au contenu que je suis habituée à publier ici et sur mon compte Instagram.

Ma pile à lire est donc constituée de quelques romans qu'il me tarde de lire (j'ai d'ailleurs la fâcheuse habitude d'en commencer plusieurs à la fois), et c'est avec plaisir que je vous les présente aujourd'hui ! C'est parti ! 



BIG BONES
Laura DOCKRILL

Résumé : "Je ne suis pas grosse, j'ai juste de gros os ! 
Salut, moi, c'est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes "gros os". J'ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m'en cache pas. En même temps, ce serait un peu difficile à dissimuler, vu mes rondeurs ...
Seul souci, après une crise d'asthme, maman m'as emmenée chez un médecin qui m'a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange.
Sauf que moi, je m'aime comme je suis, et je n'ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade !". 

J'ai choisi ce livre dans la liste des dernières propositions des éditions Robert Laffont. Je n'ai pas longtemps hésité à le demander, intriguée à l'idée de lire un roman visiblement "young adult", hyper positif, comme une sorte de "pied-de-nez à la grossophobie" comme indiqué sur la quatrième de couverture. Je viens à peine de le commencer, et pour le moment, après avoir lu un peu plus d'une vingtaine de pages, je sais déjà que j'apprécierais sans doute beaucoup ma lecture. 
(en vente ici *)

ELEANOR & PARK
Rainbow ROWELL

Résumé : "1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths ... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer : Park est prêt à tout pour la sortir de là".

Cela fait des années que j'ai envie de lire ce livre. Depuis sa sortie je crois (en 2012). J'en avais beaucoup entendu parler, et je ne saurais plus dire qui, mais une personne m'avait donné très envie de le lire. J'ai repoussé longtemps cet achat et puis finalement, j'ai craqué il y a quelques mois, et il attends sagement dans ma bibliothèque que je veuille bien le choisir. 
(en vente ici *)

LES GENS HEUREUX LISENT ET BOIVENT DU CAFÉ
Agnès MARTIN-LUGAND

Résumé : "Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
L'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de ce jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a d'autre choix que de faire avec".

J'avais déjà entendu parler plusieurs fois de ce livre depuis quelques années et c'est ma copine Lucie du blog "Le Carnet de Lucie" qui a fini de me convaincre grâce à une publication sur son compte Instagram (j'en profite pour vous inviter vivement à aller voir ce qu'elle publier sur son compte, c'est de loin l'un de mes favoris). De plus, il semblerait qu'il existe déjà une suite à ce livre, ce qui me donnera l'occasion de poursuivre ma lecture si le premier roman me plaît.
(en vente ici *)

TORTUES À L'INFINI
John GREEN

Résumé : "Aza, seize ans, n'avait pas l'intention de tenter de résoudre l'énigme de ce milliardaire en fuite, Russel Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l'enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russel Pickett : Davis.
Aza essaye d'être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d'autres mystères et d'autres vérités, celles de la résilience, de l'amour et de l'amitié indéfectible".

On ne présente plus John GREEN. Il s'est fait réellement connaître avec son roman "Nos étoiles contraires", et déjà un peu avec "Qui es-tu Alaska ?" et "La face cachée de Margo" juste avant ça. De mon côté, je n'ai lu que "Nos étoiles contraires".
Il se dit qu'avec son dernier roman "Tortues à l'infini", John GREEN signe son livre le plus personnel, celui qu'il veut écrire depuis de nombreuses années.
J'ai lu des avis très positifs comme très mitigés, voir déçus. Ce qui me donne encore plus envie de le lire, très curieuse de lire ce livre soi-disant si personnel vis à vis de l'auteur.

(en vente ici *)

TOUTES LES FOIS OÙ JE NE SUIS PAS MORTE
Geneviève LEFEBVRE

Résumé : "Viens me rejoindre. Prends l'avion. Réglons ça tout de suite, m'as-tu écrit. Ça. Ce désir fulgurant qui nous possédait et qui nous fait nous écrire vingt, trente fois par jour"
"Trois jours après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Catherine débarque à Bruxelles, dans une ville en état de siège. Mais rien n'aurait pu empêcher la jeune femme de venir rejoindre Matt, reporter de guerre pour la BBC, son ami, et peut-être, son amour de toujours. Des années de tension latente entre eux, et aujourd'hui ils sont livres l'un pour l'autre. Six jours pour s'aimer, lui a-t-il promis, avant qu'il reparte vers une nouvelle mission. Peu importe la suite. Sauf qu'entre ce qu'ils avaient imaginé et la réalité, rien ne va se passer comme prévu ...".

Pour en finir avec cette première "pile à lire partagée", j'ai choisi ce roman dans la liste des dernières propositions des éditions Robert Laffont (même liste dans laquelle j'ai sélectionné "Big Bones" dont je vous parlais en début d'article). J'ai même lu un extrait du roman sur les internets avant de me décider à accepter de le recevoir et je l'ai lui aussi commencé (assez adepte, parfois à mes dépends, de la lecture multiple ...).

(en vente ici *)


Et vous ? 
Il y a quoi dans votre pile à lire du moment ?

(* liens affiliés)
Lire la suite Lire la suite